Femina Logo

Subtilement métissé

En débarquant dans les squats genevois, il y a 20 ans, Omar Porras a puisé dans ses origines colombiennes, au Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine, dans ses pérégrinations entre Paris et Zurich des compositions qui lui valent aujourd’hui une reconnaissance internationale. Ce métissage des cultures donne une touche unique à ses productions.

Dynamisant

Que ce soit dans «L’Eveil du printemps» de Wedekind qu’il vient de créer au Forum Meyrin à Genève ou dans «La Grande-Duchesse de Gérolstein» d’Offenbach, reprise à l’Opéra de Lausanne fin décembre, Porras dynamise les classiques et les opérettes. Il traverse les œuvres plus qu’il ne les illustre. «Je ne cherche pas à faire parler la raison ou le verbe», dit-il en guise de profession de foi.

Masqué et fantaisiste

Danses, processions, masques et bergamasques… Le Teatro Malandro, dont Omar Porras reste le Grand Timonier, déploie toute une palette de jeux. «C’est grâce au travail d’improvisation que mes comédiens révèlent les forces d’une œuvre et m’indiquent la voie à suivre». Costumes et visages ressemblent à des travestissements d’un autre temps, véritable fête visuelle et des sens.

Spectacles

«La Grande-Duchesse de Gérolstein» à l’Opéra de Lausanne. 26, 28, 30, 31 décembre 2011 et 2 janvier 2012.

«Les Cabots» création avec la Cie Alias au Forum Meyrin, du 22 au 25 février 2012.

«L’Eveil du printemps» au Théâtre du Crochetan à Monthey le 4 mai 2012.

Eddy Mottaz
1 / 1© DR

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina