Femina Logo

Cette conférence de l’ONU sur l’environnement durable a deux objectifs: passer à une économie verte et éradiquer la pauvreté. Trois idées pour s’inscrire dans ce noble projet.

1. Préférer les fruits et légumes locaux

Consommer un kilo d’asperges mexicaines en février équivaut à brûler 5 litres de pétrole! Or la production locale, disponible dès le mois de mai, n’exige que 0,3 litre de pétrole par kilo. Moralité: on boycotte les légumes acheminés sur de longues distances et/ou produits sous serre au profit des fruits et des légumes de saison.

2. Consommer moins de viande

La consommation de produits carnés est à l’origine du tiers de l’empreinte écologique alimentaire! En mangeant de la viande seulement trois fois par semaine, vous réduirez votre empreinte de 20%. La terre et votre porte-monnaie apprécieront ce geste. Préférer les produits suisses pour limiter l’énergie grise due au transport.

3. Freiner sur les déplacements

Chaque Suisse parcourt en moyenne 28 km par jour pour se rendre au travail, s’adonner à ses loisirs ou partir en vacances. Cela correspond à 40% des émissions de CO2 du pays. C’est dire si le potentiel d’économies est important! Pour chaque déplacement, réfléchissez aux options: covoiturage, train, vélo ou marche.

Plus d'infos

  • Rio + 20, Conférence sur le développement durable des Nations Unies, www.uncsd2012.org
  • Pour calculer votre empreinte écologique: www.wwf.ch sous le menu «agir».

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E25: Vieillir en aimant son corps

Comment accepter les signes du temps qui ancrent sur notre peau chacun de nos rires, chacune de nos peines et les grands bouleversements de notre vie? Dans cet épisode, une psychologue nous aide à faire preuve de bienveillance envers nous-mêmes et à comprendre les changements qui accompagnent le passage des années. Pour s'accepter et s'aimer tels que nous sommes!

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina