Femina Logo

news société

Les Millenials se disent «oui» plus tard... mais divorcent beaucoup moins

Etude millenials divorcent moins mariages etats unis

Le «oui» pour la vie serait donc le fruit d'une plus mûre et plus longue réflexion: effectivement, les «Baby Boomers» avaient plutôt tendance à se marier très jeunes, à divorcer, puis à se remarier une seconde fois.

© Shelbey Miller

Accusés de «faire moins l'amour» que leurs parents, les représentants de la génération Y se révèlent bien plus romantiques décidés que ne le prétendent les recherches. En février 2018, on réalisait justement qu'ils accordent une immense valeur à la fidélité au sein du couple, et que la notion de «l'amour libre» n'intéresse que très peu d'entre eux.

Et voici qu'ils chamboulent les statistiques, défiant les stéréotypes d'une population insatisfaite et incertaine: une nouvelle étude américaine vient de révéler que les mariages des Millenials se soldent bien moins souvent par une séparation que ceux de leurs parents, les «Baby-boomers». Aux Etats-Unis, le taux de divorce national aurait beaucoup dégringolé depuis 2008, baissant jusqu'à 18%.

Calculé par rapport au nombre total des femmes mariées sur une période donnée, ce pourcentage n'est pas forcément le résultat d'une diminution des unions: il suggère plutôt que les mariages prononcés actuellement on davantage de chances de durer qu'il y a vingt ans en arrière, ainsi que le souligne le magazine «Bloomberg».

Une folle envie de fidélité

Plus exigeants

Philip Cohen, professeur de sociologie à l'Université du Maryland, indique que ces résultats suggèrent la façon totalement différente par laquelle la génération Y conçoit ses relations amoureuses: plus exigeants lorsqu'ils s'agit du choix de leur partenaire, ils se marient plus tard, une fois leurs études terminées et leurs carrières sont lancées.

Le «oui» pour la vie serait donc le fruit d'une plus mûre et plus longue réflexion: effectivement, les «Baby Boomers» avaient plutôt tendance à se marier très jeunes, à divorcer, puis à se remarier une seconde fois.

«L'une des raisons de ce déclin est que la population qui se marie aujourd'hui est plus âgée et plus éduquée qu'auparavant, a déclaré le professeur Cohen, toujours selon le magazine «Bloomberg». Le mariage revient de plus en plus à l'accomplissement d'un statut, plutôt que quelque chose que les gens décident de faire sans prendre en compte la manière dont se déroule leur vie.»

Bon allez! On leur/nous pardonnera leur peur-panique de la position debout dans le bus: en inversant les courbes, les Millenials rétablissent toute notre foi en l'amour éternel!

#FeminaOpinion: Je suis Millenial, et j'en ai marre d'être catégorisée

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.