Femina Logo

Une étude américaine a montré que la raison pour laquelle les internautes restent connectés aux réseaux sociaux est leur peur de rater une nouvelle. En effet, les internautes de 18 à 35ans se connectent dès la première heure pour se renseigner sur ce qui s’est passé durant la nuit.

L’étude a fait une liste des choses que les utilisateurs de réseaux sociaux étaient prêts à faire plutôt que de réduire leur temps de connexion : lire Guerre et Paix de Tolstoï, remplir sa déclaration d'impôt, dormir une heure de moins par nuit pendant un an, courir un marathon, passer une nuit en prison ou encore ne plus avoir de chauffage !

Les Suisses aussi accro ?

Selon une étude menée conjointement par Elyos Etudes de Marché et valeriedemont.ch, les Suisses romands seraient de gros consommateurs d’internet, puisqu’ils seraient 98.4% à se connecter tous les jours. Selon le site Google Adplanner, parmi les réseaux sociaux, Facebook arrive largement en tête auprès de la population suisse. En effet, on décompte 5 millions de visiteurs uniques par jour en 2012. Arrivent très loin derrière, Netlog et Twitter. A noter également que la fréquentation des réseaux sociaux a énormément augmenté depuis deux ans puisque le nombre de visiteur a presque doublé, elle s’élevait à un peu plus de 2,5 millions en 2012. Etonnamment, c’est la tranche des 35–44ans qui est la plus nombreuse sur le réseau de Mark Zuckerberg.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina