Femina Logo

actu

L'édito de Géraldine Savary: «Vive la douche à deux»

Géraldine Savary rédactrice en chef Femina éditorial

«On sort regarder la nuit, on s’endort avec les poules libérées des batteries en se disant que, chouette, demain le Conseil fédéral nous prépare de nouvelles mesures.» - Géraldine Savary

© ANOUSH ABRAR

«Buvez du lait», disait feu Mikhaïl Gorbatchev, afin de lutter contre l’alcoolisme de ses compatriotes. «Prenez des douches à deux», nous dit Simonetta Sommaruga afin de prévenir les pénuries de chauffage cet hiver. Nos gouvernements administrent aussi nos vies intimes, jusqu’aux détails les plus triviaux. Après tout, pourquoi pas? Il y a presque une sorte de poésie à interpréter la liste des bonnes pratiques du Conseil fédéral. Jugez plutôt.

À 6 h 30, on ouvre les yeux avec le chant des oiseaux, puisqu’on a débranché l’alarme du réveil. On reste collés l’un contre l’autre sous les couvertures de laine locale. L’amour conjugal tient lieu de radiateur. À 7 h, ensemble nous prenons une douche rapide, on frotte nos peaux avec un savon de Marseille, on se dit qu’on aimerait bien être en vacances à crapuler plutôt que d’aller travailler.

À 7 h 30, on petit-déjeune dans l’obscurité de la cuisine. Le jour naissant efface nos rides, on a l’air jeunes et beaux. On boit un jus pressé main et un café bio. À 8 h, on part au bureau enlacés, normal, on a laissé voiture, vespa et vélo électrique au garage. On se dit au revoir, à ce soir, pas besoin de faire les courses, on se nourrira des restes et des réserves du placard.

Renoncer à House of the Dragon

Au travail, on se partage la bouilloire pour un petit thé, et on discute du programme dans une pièce minuscule qui retient la chaleur humaine. Même les collègues les plus austères deviennent de vraies cheminées. On écrit nos articles sur du papier recyclé et on attend qu’ils soient prêts pour allumer les ordinateurs. À midi, on apprend que Jean-Luc Godard est mort, on va marcher sur l’avenue de la Gare, on s’imagine en Jean Seberg sur les Champs-Elysées et on distribue les invendus du Matin Dimanche.

Vers 18 h, on rentre chez soi, on traverse la ville privée d’enseignes et de lumières, le ciel vire au bleu, Klein prend une dernière photo; les premières étoiles qui apparaissent n’ont jamais été si scintillantes. En arrivant, on fait pipi dans le jardin, la terre n’est pas mécontente. On mange aux bougies, on renonce aux infos à la radio, au cinquième épisode de House of the Dragon, à écouter de la musique sur sa Boombox, on se raconte des histoires qu’on a lues, les plus doués chantent des mélodies tendres. On sort regarder la nuit, on s’endort avec les poules libérées des batteries en se disant que, chouette, demain le Conseil fédéral nous prépare de nouvelles mesures.

Lire notre dossier sur ces femmes entrepreneuses qui protègent la planète, dans le magazine du 18 septembre 2022, et en ligne le 19 septembre.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E87: Comment apaiser l'éco-anxiété

Dans vos écouteurs

E86: Comment mieux communiquer ses désirs, en couple

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné