Femina Logo

actu

L'édito de Géraldine Savary: «Les multiples langages de la beauté»

Geraldine savary edito

«Y a-t-il des itinéraires sensoriels qui nous font vivre en plus fort, en plus intense, les multiples facettes de la beauté?»

© Anoush Abrar


Qu’est-ce que la beauté? Difficile de répondre à cette question alors que nous déambulons masqués, que le miroir social ne nous renvoie plus aucun reflet, que nous vivons orphelins de culture et donc de regard sur le monde.

La beauté s’imposerait donc avec le plus d’insistance quand nous en sommes privés? Et si c’est le cas, alors faisons un pas supplémentaire: que se passe-t-il quand il nous manque un sens?

Y a-t-il des itinéraires sensoriels qui nous font vivre en plus fort, en plus intense, les multiples facettes de la beauté?

A la rédaction de Femina, nous avons discuté de tout ça, et de l’identité que nous souhaitions donner au numéro Spécial Beauté de ce 18 avril 2021, prévu comme chaque année à la même période. On vous invite à évoquer les cinq sens et à vous demander de quelle manière se vit la beauté quand il nous en manque un. Nous avons associé à notre numéro des personnes qui avaient perdu la vue ou l’odorat à la suite du Covid-19. Nous avons rencontré la présentatrice d’Arte, Elisabeth Quin, qui raconte sa coexistence avec une saleté de glaucome qui altère sa vision. Nous consacrons plusieurs pages aux cinq sens et à la manière de les faire vibrer. En lisant le dossier préparé par Valérie Fournier, on se rend compte à quel point dans nos vies comptent les parfums, la douceur de la peau ou la caresse soyeuse d’une chevelure.

Compréhension de l'autre

Et pour faire honneur aux personnes qui vivent dans notre société en étant privées d’un sens, nous avons décidé de vous proposer une couverture en écriture braille, ainsi que des enregistrements de certains de nos articles, disponibles sur le site femina.ch. Le défi technique d’une couverture en braille n’a pas été relevé sans mal, il a sollicité un immense professionnalisme des personnes qui impriment le journal et qui n’avaient jusqu’à présent jamais tenté l’exercice. La publication hebdomadaire d’un magazine tient souvent du miracle mais, sur ce coup, nous sommes plus que jamais partis vers l’inconnu. Ce numéro n’est sans doute pas parfait, il a peut-être les défauts du trop de sincérité.

Mais il essaie de montrer que la beauté se nourrit de la compréhension de l’autre, qu’elle se déploie dans l’altérité, qu’on peut chercher la lumière, et briller dans l’obscurité.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E63: Comment mieux vivre la ménopause

Dans vos écouteurs

E62: Comment apprendre la pleine conscience aux enfants

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné