Femina Logo

actu

L'édito de Géraldine Savary: «Femina a 60 ans grâce à vous!»

L'édito de Géraldine Savary: «Femina a 60 ans grâce à vous!»

«Un journal peut signifier le parfum de l’enfance, le souvenir de ses parents, les jolies choses qu’on souhaite transmettre aux personnes que l’on aime.» - Géraldine Savary

© SANDRA POINTET

Je déteste fêter mon anniversaire. Je déteste organiser une fête et inviter des gens. Non pas que je ne les aime pas, mais j’ai peur que personne ne vienne, qu’il n’y ait pas assez à manger, trop à boire, que la musique soit nulle, que les gens partent trop tôt ou qu’ils s’ennuient.

Et voilà qu’en raison de la fidélité incroyable que vous témoignez à Femina, chère lectrice, cher lecteur, je me vois contrainte d’organiser l’anniversaire de ses 60 ans (et de porter un splendide pantalon pailleté au passage). Parce que oui, le journal que vous tenez entre les mains a traversé les époques, enjambé un siècle, trônant et traînant dans vos cuisines ou vos salles à manger. Il a dansé avec Joan Baez, Madonna, les Spice Girls ou Billie Eilish; pleuré avec Marilyn, transpiré avec Jane Fonda, ri avec Marina Rollman. Benoîte Groult y a croisé Fifi Brindacier, le droit de vote a été octroyé aux citoyennes suisses alors que vingt ans plus tard Ruth Dreifuss était élue au Conseil fédéral, Greta Thunberg a remplacé Dr Ruth, et nous avons troqué les machines à coudre pour le prêt-à-porter puis les magasins second hand.

Du make-up aux manifs

Femina a cuisiné pour les maris, parlé d’union libre et salué le mariage pour tous. Nous avons raconté le combat pour l’avortement, pour l’accès à la formation, contre le cancer du sein, témoigné notre solidarité active pour les opprimées du monde entier. On a raconté comment un vêtement se portait en étendard de la féminité et de la liberté, que derrière une tendance se cache un message. Rouges furent nos joues, de se sentir belles et maquillées ou de marcher dans la rue pour manifester.

Une femme de 70 ans, rencontrée dans la rue, m’a dit récemment: «Femina, je le lis depuis que j’ai 10 ans et quand je le lis je pense à ma maman.» C’est qu’un journal peut signifier le parfum de l’enfance, le souvenir de ses parents, les jolies choses qu’on souhaite transmettre aux personnes que l’on aime. Femina fait sans aucun doute partie de notre histoire intime, familiale, de l’histoire de la Suisse romande, mais il se propulse aussi dans l’avenir, sur papier et en digital, il accompagne les futurs débats qui vont traverser la société, il continuera de partager expériences et expertises avec vous, comme il l’a fait durant soixante ans.

Merci à toute l’équipe de Femina et aux contributeurs et contributrices réguliers qui, chaque semaine, œuvrent à la qualité de ce journal, merci à vous, lectrices et lecteurs, qui nous honorez de votre confiance.

Pas si mal, de fêter un anniversaire, en fait.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E87: Comment apaiser l'éco-anxiété

Dans vos écouteurs

E86: Comment mieux communiquer ses désirs, en couple

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné