Femina Logo

L'édito

L'édito de Géraldine Savary: «Des soucis et des hommes»

Géraldine Savary rédactrice en chef Femina éditorial

«Est-ce que j’ai le droit d’être faible? Quelles valeurs transmettre à mes enfants? Comment faire au travail? Ces questions, et beaucoup d’autres encore, nous les entendons dans la rue, dans les rédactions, à la maison...»

© ANOUSH ABRAR

Parfois des lecteurs nous écrivent et nous disent: vous parlez toujours des femmes, y compris quand vous évoquez la manière d’éduquer les enfants. Mais moi aussi j’aime prendre mes enfants dans mes bras et leur préparer le goûter! Un autre nous accuse de faire preuve de misandrie, à savoir d’instiller la haine des hommes. Un autre encore considère qu’on lui donne toujours le mauvais rôle, alors que sa masculinité en rien n’est toxique.

Il faut dire que les temps ne sont simples pour personne. Dans le sillage des mouvements féministes qui ont jailli ces trois dernières années, la parole des femmes a explosé. Cette parole a soudain pris tout l’espace et posé des questions voire des revendications qui remettent en cause l’ordre établi. Oui, les mouvements #MeToo ont profondément bouleversé le monde. Pour les femmes en premier lieu, mais aussi pour les hommes.

Une autre image de la masculinité

Comment se comporter vis-à-vis d’une femme? Est-ce que mon attitude est respectueuse, est-ce que j’ai toujours le droit de flirter? Quelles valeurs transmettre à mes enfants? Comment faire au travail? Est-ce que je peux encore prendre l’ascenseur avec une collègue? Et lui toucher l’épaule? Est-ce que je peux encore plaisanter sans être traité de misogyne, de macho, de gros lourd? Est-ce que j’ai le droit d’être faible? Est-ce que j’ai le devoir d’être faible? Est-ce que je peux aimer le foot, la viande et les pages autos-motos? Rire à OSS117? Et si je veux travailler à temps partiel, est-ce que je vais gagner assez d’argent pour faire vivre ma famille?

Ces questions, et beaucoup d’autres encore, nous les entendons dans la rue, dans les rédactions, à la maison. Les plus jeunes s’élancent dans la vie avec d’autres constructions mentales que les nôtres. Ils lisent, consultent d’autres contenus, ont d’autres modèles. Ils sont en train de se construire une autre image d’eux-mêmes, non sans difficultés d’ailleurs. Ils nous veulent différents mais pas complètement. Ils veulent avoir des pères comme avant mais plus seulement.

En même temps, quel soulagement de s’extirper des anciens rôles! Quelle liberté de pouvoir en inventer de nouveaux! De pouvoir penser contre soi-même parfois, ou contre son genre! Mais quelle plus belle conquête que de partir à la découverte de son identité? Avec le numéro du 22 mai 2022, Femina vous y accompagne.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

Podcast Tout va bien E80: L'utilité de l'EFT dans la gestion du stress

Dans vos écouteurs

Tout va bien podcast E79: Le rôle du mental dans l'arrêt de la cigarette

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné