Femina Logo

Les résultats préliminaires de recherches publiées le 23 septembre 2011 sur le site spécialisé WebMD montrent que le stress et les mauvaises habitudes comme fumer, boire et même bronzer peuvent contribuer à une importante chute de cheveux, surtout chez les femmes.

Deux nouvelles études américaines montrent que les follicules capillaires des femmes sont particulièrement sensibles au stress. L'une d'entre elles explique que les femmes stressées suite à un divorce ou au décès de leur époux risquent le plus de subir une calvitie, selon WebMD. Les hommes peuvent surtout s'en prendre à leurs gènes, même si la cigarette, la consommation d'alcool, le stress quotidien et l'exposition au soleil contribuent au phénomène, selon l'étude.

Des mesures préventives, comme porter un chapeau au soleil, arrêter de fumer et réduire sa consommation d'alcool sont bienvenues, et les chercheurs ajoutent que des règles de vie saines peuvent même aider à la repousse du cheveu chez certains. "Il faut essayer de faire ce que l'on peut. Plus on s'y prend tôt, plus on a de chance d'améliorer sa situation", explique de façon laconique la dermatologue new-yorkaise Doris Day (qui n'a pas pris part à ces études) dans un entretien avec WebMD.

Ces deux études ont été présentées au cours du congrès annuel de l'American Society of Plastic Surgery à Denver (Colorado), qui s'est déroulé du 23 au 27 septembre.

De précédentes recherches avaient établi un lien entre cellules souches et calvitie, mettant en lumière que certaines cellules souches du cuir chevelu ne peuvent pas devenir des cellules à l'origine des follicules. Ces résultats, publiés en début d'année dans la revue Journal of Clinical Investigation, pourraient donner espoir aux hommes et femmes tendant à perdre leurs cheveux, selon les chercheurs dans un communiqué.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina