Femina Logo

Lara: on t’aime. Tu es un top model mondialement reconnu, tu défiles pour Chanel, Isabel Marant, Jean Paul Gaultier ou Prada, tu représentes L’Oréal Paris en tant qu’égérie beauté et, pourtant, tu affiches ton corps tel qu’il est. Sans tricher. Sans utiliser ce fameux logiciel de retouches qui déforme tant de tes consœurs. Tu nous montres avec brio que non, toutes les stars ne retrouvent pas leurs corps lisse et filiforme 24 heures après avoir accouché (Alessandra, Miranda, Gisele, Victoria, suivez mon regard…) Et pour cela, on ne te dira jamais assez «Merci».

Lara Stone a accepté de poser en petite tenue pour le magazine américain «System» sous l’objectif du photographe Juergen Teller (un spécialiste du genre puisqu'il avait déjà shooté Léa Seydoux sans make-up pour «Jalouse»). Sa seule condition: qu’aucun cliché ne soit retouché. Lara tenait à ce que l’on voit les marques laissées par l’un des plus beaux moments de sa vie, la naissance de son fils Alfred le 5 mai 2013. Oui, la peau de son ventre n’est pas ultra lisse. Certes, sa poitrine compte désormais quelques vergetures. Et oui, ses cuisses affichent probablement plus de circonférence qu’avant. Mais, soyons honnêtes, le mannequin de 30 ans n’a jamais été plus beau.

Lorsque la grossesse prive les tops de contrats

Dans l’interview qui accompagne le shooting, Lara revient sur les discriminations professionnelles subies alors qu’elle était enceinte et après son accouchement. «Dès qu’ils entendent le mot grossesse, ils flippent, confie-t-elle. Ils voulaient s’assurer que j’entrais encore dans les vêtements.» Elle se souvient aussi d’une séance photos annulée lors du premier trimestre de sa grossesse: «J’étais vraiment énervée à ce moment-là. Je n’avais même pas encore fait mon échographie du troisième mois et je me sentais réellement vulnérable. Je n’avais plus de travail. C’était comme ça: je devais juste arrêter de faire ce que je connaissais le mieux, ce qui faisait ma vie.» Grâce à ce photoshooting 100% vrai, Lara espère faire changer les mentalités. Après ses campagnes ultra léchées pour Calvin Klein, elle se moque ainsi de la sphère fashion, un milieu parfois bien trop discriminatoire et exigeant.

Juergen Teller
1 / 5© DR
Juergen Teller
2 / 5© DR
Juergen Teller
3 / 5© DR
Juergen Teller
4 / 5© DR
Juergen Teller
5 / 5© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.