Femina Logo

Femme Femina

Lana Cueto, comme dans une battle de rap

Femme Femina Lana Cueto Anne Laure Lechat1

«Dans une société qui se réclame du principe de la liberté, de la justice et de la solidarité, il est un devoir de combattre les injustices structurelles.» - Lana Cueto

© Anne-Laure Lechat

C’est qui?

«Lana Cueto, responsable communication, chroniqueuse et militante trans», peut-on lire dans le tous-ménages du Parti socialiste distribué dans les boîtes aux lettres. A 32 ans, la jeune «Lausannoise de naissance et d’amour», comme elle le précise, a déjà vécu mille et une vies. Son CV révèle un parcours atypique – d’autant plus passionnant – qui la guide dans un premier temps sur la voie d’un apprentissage de commerce. Son CFC en poche, elle se dirige ensuite vers des études académiques. «J’ai choisi la philosophie pour trouver des réponses à mes questions existentielles», déclare-t-elle. A l’arrivée, son apprentissage suivi de son master ès lettres en histoire et philosophie lui permet de mettre à profit quotidiennement ses vastes compétences, tant dans sa vie privée que professionnelle.

Elle évolue dès l’adolescence dans la culture urbaine, très exactement dans le hip-hop. Elle y forge son caractère de dure à cuire. «La confrontation virile est très présente dans ce milieu. Ça m’a permis de sortir de ma timidité éternelle, observe-t-elle. Aujourd’hui encore, j’ai parfois l’impression de faire face au monde comme si j’étais dans une battle de rap!» A travers le rap, elle expérimente l’art de la scène, de la mélodie, de l’écriture et de la poésie. «Dans les chroniques que j’écris dans la publication queer 360°, on retrouve des rimes et de la prose qui, mises à l’oral, donnent un autre sens.»

Pourquoi on en parle?

Candidate aux prochaines élections communales sur la liste du Parti socialiste lausannois le 7 mars, Lana Cueto rejoint ainsi une formation dont les valeurs sont celles qu’elle défend depuis longtemps. Son cheval de bataille politique fait écho aux combats actuels au nom d’une société plus solidaire: «Mes combats englobent les questions d’inclusion, de respect de la diversité, de lutte contre les inégalités. Par exemple, le fait que le mariage ne soit accessible qu’à une partie de la population sur la base de critères arbitraires constitue pour moi une injustice.»

«Dans une société qui se réclame du principe de la liberté, de la justice et de la solidarité, il est un devoir de combattre les injustices structurelles.»

Lana Cueto

Ses défis en 2021

Elle souhaite contribuer à déconstruire les valeurs qui régissent notre société patriarcale. Mais pas seulement. «Au fil du temps, j’ai remarqué que mon militantisme ne porte pas uniquement sur les transidentités, mais s’adresse à tout le monde finalement, dit-elle. Il s’agit avant tout de valoriser une approche positive de nos corporéités, toutes orientations sexuelles et identités de genre confondues. Avec ce type d’approche, je suis persuadée que nous pourrions surmonter énormément de soucis au niveau sociétal. C’est une conviction philosophique.»

Quand je serai grande

«Enfant, je rêvais de devenir prof d’histoire, parce que je retenais facilement les dates!»

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E56: Que faut-il manger, quand on est fatigué.e?

Dans vos écouteurs

E55: Comment reprendre le sport en douceur, après l'hiver

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné