Femina Logo

Les trois looks clefs de l’Automne-Hiver 2012/2013

Look n°1 : la veste dorée et le short.

1. « La force de The Kooples, son essence, c’est le côté Saville Row. Toutes les pièces à manches, comme ce blazer sont dessinées dans la rue mythique des tailleurs londoniens. Nous travaillons avec la boutique Norton & Sons depuis notre création. »

2. L’idée du look : « une veste bicolore habillée mais portée avec un short dans des teintes dorées. »

Look n°2 : la chemise bleue et la jupe en cuir.

1. « Une silhouette très the kooples, très rock. La jupe en cuir est une pièce qui est travaillée chaque saison de manière différente. »

2. L’idée du look : « La jupe en cuir est à porter avec une chemise aux détails de dentelles. »

Look n°3 : la robe rouge et le perfecto en cuir sans manches.

1. « Ici, on mixe le côté rock et habillé. La robe rouge est une pièce maîtresse de la saison.

2. L’idée du look : « On allie le casual du cuir avec la robe en matière noble. On y ajoute l’accessoire indispensable, les boots en cuir noir à boucles. Une pièce icône ».

Décor rock, "quart d'heure parisien" et fraternité.

23 octobre 2012. 11h 00. Arrivée au bureau parisien de The Kooples place Vendôme. Le décor sombre annonce le ton des collections. Résolument rock. A l’entrée, un crâne (les têtes de morts sont un leitmotiv chez eux) bordé de roses séchées monte la garde. Plus loin, derrière un arbre habité de corbeaux noirs, des photographies en noir et blanc de couples mythiques (Jane Birkin et Serge Gainsbourg, Patti Smith et Robert Mapplethorpe). Comme si ces muses amoureuses étaient ici pour veiller à « l’aura rock » du travail des frères Elicha. J'attends les créateurs stars. Ils possèdent désormais 319 points de vente. Tout de même. Une ascension flash en seulement quatre ans.

En attendant, j'essaye les fameuses vestes étriquées. Oups, un peu de sérieux. Les frères arrivent. Un peu en retard. A la file indienne. Comme les Daltons. Ces trois là sont des inséparables. Alexandre Elicha nous l’assure, « nous travaillons main dans la main ». C’est un peu « un pour The Kooples et tous pour The Kooples ». Tandis que le cadet, Raphaël est en charge de l’image de la marque, Laurent et Alexandre dessinent les lignes pour la femme et l’homme.

Chic européen, Cantona et couples stars.

« Le chic parisien twisté avec le style londonien », « une alchimie entre les deux villes », « tout ce qu’on aime », Alexandre décrypte avec ces mots l'esprit des collections. Leurs inspirations? « Les dandys Oscar Wylde, le chanteur Pete Doherty, nos femmes, nos amis, nos voyages, les boutiques vintage, s’asseoir à une terrasse de café et regarder les passants ». Les pionniers de la marque ? Beaucoup de jeunes acteurs et chanteurs. Alice David (la bombe brune de la série Bref) est d'ailleurs là pour choisir une tenue de soirée. Aussi, Philippe Manœuvre (le journaliste emblématique de Rock & Folk), Michel Denisot, Kate Moss ou Claire Chazal sont leurs plus grands clients.

Mais ces mousquetaires ne veulent pas seulement habiller les V.I.P, les jeunes rockeurs ou les financiers dynamiques : « Nous voulons habiller des gens différents, de 20 ans comme de 65 ans », « nos tailleurs peuvent être portés de façon très rock comme très classique ». Aussi, petit à petit, leurs collections se sont adaptées à plus de morphologies. La nouvelle ligne Sport a pour promesse d’habiller des hommes à la carrure de Cantona.

De plus, « les garçons » (comme l’attaché de presse les nomme), gardent le cap sur le concept de base du label : « on continue d’habiller les couples, ils viennent se conseiller mutuellement dans les boutiques ». Mais je ne peux pas m’empêcher d’analyser l’évolution du genre de couples castés pour les campagnes publicitaires. Les couples de stars (Frédéric Beigbeder, l’artiste André, le chanteur Devendra Banhart ou la it-girl Leigh Lezark) ont nettement pris la place des couples anonymes. Un brin élitiste. Mais quelle marque ne l’est pas ?

Classiques de la marque, "elle fait très Kooples, ta veste" et futur proche.

Aujourd’hui, la marque a déjà ses « classiques ». Alexandre les énumère, « le blazer avec un écusson pour la femme et l’homme, le perfecto en cuir et les chemises ». Laurent ponctue « On est fort en chemises ». Petits sourires de tous. Je m’interroge. The Kooples célèbre l’amour et les couples. Alors, la robe de mariée, c’est pour quand ? Les créateurs répondent qu’ils y pensent, cela va arriver, comme une ligne pour les enfants est imaginable pour bientôt. Des lunettes aussi. Paraît même que tout le monde insiste pour ça.

Leur plus grand plaisir est que leur nom soit un quasi adjectif. « Nous sommes fiers d’entendre dire, elle fait très Kooples, ta veste ». Ils sont également fiers d’avoir rendu toute une génération "addict" à leurs coupes. Raphaël souligne, « nos vêtements et nos costumes moins épais que d’autres, ont tendance à amincir, ils donnent une silhouette plus fine ». Voilà l’attrait que les animateurs du petit écran (et d’autres) leur trouvent !

Les Kooples brothers continuent leur développement. Ils visent désormais le marché des Etats-Unis et la Suisse. La marque (déjà disponible à Genève) aura au printemps 2013 un corner à Globus Lausanne et des adresses à Bâle ou Zürich devraient suivre. Alexandre conclut et résume, « on ne veut pas faire des vêtements jetables, le but est de revisiter des pièces essentielles du dressing ». Gageons que les Rolling Stones (le groupe est en photo derrière eux), pour leur concert à Paris ce jeudi 25 octobre, auraient porté avec panache leurs collections aux accents de poésie seventies.

Points de vente et collections sur www.thekooples.com

Retrouvez les photos de l'ambiance du showroom The Kooples dans la galerie ci-dessus.

1 / 8© DR
2 / 8© DR
Juliane Monnin
3 / 8© DR
Juliane Monnin
4 / 8© DR
DR
5 / 8© DR
Juliane Monnin
6 / 8© DR
DR
7 / 8© DR
8 / 8© DR

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina