Femina Logo

LGBTQ

La reine annonce que l'Angleterre bannira les thérapies de conversion

La reine elizabeth annonce que le royaume uni souhaite bannir les therapies de conversion

Ainsi que le précise Reuters, le gouvernement de Boris Johnson entend «mettre en place des mesures, afin d'endiguer ces pratiques abominables, pouvant causer d'importants dégâts mentaux et physiques aux individus touchés».

© Getty Images

Ainsi que le veut la tradition, la reine Elizabeth II vient de prononcer le célèbre discours du Trône, devant le Parlement, à Londres. Le mardi 11 mai 2021, elle s'est donc appliquée à détailler l'agenda législatif, au palais de Westminster, assurant sa première apparition officielle depuis le décès de son époux, le prince Philip, qui s'est éteint le 9 avril 2021. Des années durant, le duc d’Édimbourg avait accompagné la reine à cette importante cérémonie.

Le discours, traditionnellement rédigé par le premier ministre en fonction, listait donc les priorités politiques du gouvernement de Boris Johnson, victorieux durant les élections locales de début mai. Parmi les résolutions abordées, un point majeur a retenu l'attention: ainsi que l'a annoncé sa Majesté durant le speech, le Royaume-Uni a la ferme intention d'interdire les thérapies de conversion, soit l'ensemble des «traitements» destinés à changer ou «corriger» l'orientation sexuelle d'une personne homosexuelle ou bisexuelle.

Ainsi que le souligne la CNN, la même décision avait déjà été annoncée par la précédente première ministre, Theresa May, en 2019. Alors que la promesse n'avait été ponctuée d'aucune action immédiate, la population britannique, et particulièrement la communauté LGBT+ du pays, avaient manifesté leur impatience et leur frustration.

Davantage de soutien

Or, cette fois-ci, le plan semble plus concret: le gouvernement souhaite également offrir un soutien plus conséquent aux personnes concernées par les thérapies de conversion, comme aux individus souffrant de discriminations ou de harcèlement, en raison de leur orientation sexuelle.

Reuters précise notamment que Boris Johnson entend «mettre en place des mesures, afin d'endiguer ces pratiques abominables, pouvant causer d'importants dégâts mentaux et physiques aux individus touchés».

La première étape annoncée, toujours selon Reuters? «L'organisation de délibérations et de discussions, afin de déterminer la meilleure façon de protéger la population et d'éliminer les pratiques coercitives». La communauté LGBT+ du pays pousse un soupir de soulagement et espère que, cette fois, les mesures concrètes viendront rapidement.

Parmi les points évoqués dans le Queen's speech, ont également été cités l'accès au marché du travail, au logement, ainsi que l'éducation: en résumé, un plan de sortie de crise national.

La reine Elizabeth, 95 ans, installée sur le trône étincelant au centre de la Chambre des Lords, a prononcé le discours en dix minutes, alors que son fils, le prince Charles, se tenait à proximité. Ce dernier avait pris l'habitude d'accompagner la monarque durant la cérémonie d'ouverture des sessions parlementaires, depuis la retraite du prince Philip, en 2017.

Et en Suisse?

Chez nous, aucune loi spécifique n'interdit la pratique des thérapies de conversion, pour le moment. En 2019, le Conseil fédéral avait dénoncé cette pratique, bien qu'il n'était pas favorable à légiférer sur son interdiction.

Or, les choses bougent: des motions allant dans ce sens ont été déposées dans plusieurs cantons, dont Genève et Vaud. En mars 2021, le Grand Conseil genevois acceptait l'initiative, laquelle encourage aussi une interdiction dans dans toute la Suisse. Selon les précisions du Temps et de l'ATS, le Conseil d'Etat genevois devrait se prononcer d'ici quelques mois. Le canton de Vaud pourrait suivre, la motion ayant été déposée au Grand Conseil, début mars 2021. Le texte précise d'ailleurs que 14 000 personnes sont malheureusement concernées par les thérapies de conversion, en Suisse. Espérons que les choses changent rapidement.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Ellen vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E63: Comment mieux vivre la ménopause

Dans vos écouteurs

E62: Comment apprendre la pleine conscience aux enfants

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné