Femina Logo

dans la vallée

La nouvelle tendance chez les ados? Les VSCO Girls

Vsco girls Instagram happinessinpix

Pull oversize, chouchou et longueurs ondulées: trois caractéristiques de la VSCO Girl.

© Instagram © happinessinpix

On connaissait les gothiques, les skateurs ou les fans de hip-hop. Il faudra désormais compter avec les VSCO Girls, une nouvelle tribu qui regroupe majoritairement des adolescentes âgées entre 12 et 18 ans. Leur principal point commun: être accro à l’application de photos VSCO (d’où leur nom). Cette dernière est largement plébiscitée pour mettre en valeur des couchers de soleil, des clichés de plages paradisiaques ou des balades en forêt. Bref: des moments magiques passés dans la nature.

Colliers de coquillages et maquillage léger

Car oui, la VSCO Girl se caractérise notamment par son amour pour les feuilles, la terre, les smoothies blindés de baies des bois et d’ananas. Elle ne se sépare jamais de ses innombrables chouchous, qu’elle utilise pour s’attacher les cheveux «à la fraîche» ou pour orner son poignet (elle les mixe alors avec des bracelets de perles et de coquillages).

Son style vestimentaire? Simple et plutôt sportif (les hoodies avec de larges logos de marques ou d’université, c’est complètement son truc). Elle craque pour les Birkenstock et les Crocs, qu’elle accessoirise avec de nombreux stickers (= sa drogue, elle en use et en abuse). Et pour ranger sa gourde et sa panoplie de vernis colorés, elle mise sur un sac à dos Fjällräven, son allié de toujours. Quant à son beauty look, elle cultive des longueurs savamment ondulées façon «retour de plage» ainsi qu’un maquillage ultra léger, quasi invisible. Une réincarnation à la sauce 2019 de Marissa Cooper, finalement (même si les VSCO Girls sont bien trop jeunes pour avoir visionné «Newport Beach»…).

La VSCO Girl est positive, aime tout ce qui est pastel, ne jure que par le soleil, se déplace à vélo et place l’amitié au-dessus de tout. #GoodVibesOnly, comme elle l’affiche sur la plupart de ses photos Instagram.

Très mince... et blanche

Mais derrière la façade colorée, on trouve également une part d’ombre. La tendance est loin d’être à la portée de toutes les adolescentes. Caiti DeCort, YouTubeuse de 15 ans, a réalisé une vidéo où elle se transforme en VSCO Girl. Interviewée par «BuzzFeed», elle explique ainsi les problèmes que pose, selon elle, la tribu:

Lorsque l’on parle d’une VSCO Girl, c’est toujours une fille blanche, très mince, qui possède plein de vêtements et accessoires de marque. C’est associé au fait d’être riche, mais je pense que ça ne devrait pas.


Mai Pham, également YouTubeuse, a tourné le même type de vidéo. Son origine asiatique a été pointée du doigt par plusieurs internautes. «J’ai réalisé cette vidéo avec une amie qui est blanche et maigre, explique-t-elle. J’ai reçu des commentaires me disant que je n’avais rien d’une VSCO Girl, contrairement à ma copine. Pourtant, nous portions les mêmes vêtements et faisions les mêmes choses.»

D’ailleurs, l’une des marques phares prônées par les VSCO Girl, Brandy Melville, ne propose qu’une seule taille pour ses pièces (elle s’apparente à du S ou XS selon «BuzzFeed»). Une manière d’exclure encore certaines adolescentes d’une tendance qui, à l’origine, se veut inclusive, joyeuse et colorée. Dommage…

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Muriel vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview de Noël avec Juliane et Ellen

Vous entendez nos voix au début de chaque épisode, lorsque nous vous racontons ces petites anecdotes (véridiques) de notre quotidien. Ainsi, au moment de boucler la première saison de Tout va bien, on s'est dit qu'il était temps qu'on se présente pour de vrai, qu'on vous parle de nos goûts, de nos personnalités et de nos expériences. Pour vous remercier d'être de plus en plus nombreux à nous écouter chaque semaine!

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina