Femina Logo

famille

L'Allemagne réfléchit à un «congé de grand-parent»

"Nous voulons un droit à un congé de grand-parent pour tous", a déclaré lors d'une conférence de presse la ministre conservatrice Kristina Schröder. "Les grands-parents veulent souvent décharger les parents", de leurs enfants, a-t-elle justifié, mais, allongement de la vie active oblige, beaucoup d'entre eux travaillent encore quand leurs petits-enfants sont en bas âge.

Pour cette raison, il y a "des réflexions" au sein de son ministère pour permettre "aux grand-parents actifs de réduire ou suspendre" leur activité professionnelle pendant un moment, tout en conservant leur emploi, sur le modèle du congé parental accordé aux parents.

"Nous sommes trop prisonniers de l'idée d'une vie professionnelle en continu", a-t-elle déploré, anticipant les objections du côté des employeurs. Il y a quelques semaines, une loi est entrée en vigueur en Allemagne qui permet aux salariés de prendre un congé ou réduire leur temps de travail pour soigner un proche, par exemple un parent malade. Les modalités du "congé de grand-parent" - la durée notamment - doivent être précisées, a-t-elle ajouté, tout en se gardant de promettre la mise en oeuvre de cette mesure pour la législature en cours, soit d'ici septembre 2013.

Contrairement au congé parental, pendant lesquels les parents peuvent percevoir la première année les deux-tiers de leur salaire dans la limite de 1800 euros, les grands-parents ne recevraient pas d'argent, a-t-elle précisé, sauf peut-être si les parents eux-mêmes renonçaient à la prestation.

L'Allemagne - 81,8 millions d'habitants fin 2011 contre 81,7 en 2010 - enregistre une natalité qui reste à des niveaux historiquement bas.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.