Femina Logo

Les hommes sont une erreur réparée par les femmes

Les hommes m’ennuient souvent. Je les trouve arrogants, prétentieux, très sûrs d’eux, lamine trop souvent grave. Je ne sais pas pourquoi je leur préfère les femmes. C’est très curieux: j’aime les femmes.

A la réflexion, je sais très bien pourquoi. Les hommes parlent très fort. La voix des femmes est douce. Les hommes croient toujours qu’ils ont raison. Ce que les femmes font le mieux, c’est d’avoir parfois tort. Les hommes hésitent depuis la nuit des temps entre l’amour et la guerre. Les femmes aiment mieux l’amour. La grande occupation des hommes – quel ennui! – est de gagner de l’argent. Les femmes ont un talent étonnant pour le dépenser. Or dépenser de l’argent n’est pas seulement autrement amusant que de le gagner, mais encore beaucoup plus élégant moralement et beaucoup plus utile à la communauté.

Les hommes cultivent les lois, les règles, les principes. Les femmes se sentent beaucoup plus libres à l’égard des règlements et – sauf les raseuses – elles se moquent bien des principes: elles ont des sentiments. Et de temps en temps, de ces passions dévorantes qui sont le sel de la terre.

Enfin, les hommes lisent surtout des rapports et des contrats. Les femmes, chacun le sait, lisent surtout des romans. J’ai toujours préféré les romans aux contrats.

J’admire les femmes. Elles sont toutes belles, généreuses, toujours portées au sacrifice. Un exemple, un seul: leur ardeur à rechercher l’égalité avec les hommes. Quel dévouement! Quelle abnégation! Elles leur sont si supérieures. La preuve: jusqu’à présent au moins, ce sont elles qui sont chargées de porter l’humanité à venir. Il ne viendrait à l’idée de personne de confier cette lourde tâche à un homme, si distingué fût-il.

Avant les hommes étaient au fond des mines, à l’usine, au bureau et elles à la maison, à la cuisine, à l’église et avec les enfants. De nos jours, elles sont aussi à l’usine et au bureau – mais elles sont toujours, et en plus, à la maison, à la cuisine, à l’église et avec les enfants.

Il m’arrive de me dire que les hommes – regardez-les – ne sont rien d’autre qu’une erreur. Les femmes sont là pour la réparer.

Ce que j’ai le plus aimé dans ma vie, plus que le ski, beaucoup plus que la politique, et même sans doute plus que les livres, c’était de trahir mon propre camp et de passer dans celui des femmes. Pour les aider contre les hommes. Contre les autres bien sûr. Et quelques fois contre les leurs.

La lettre manuscrite

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina