Femina Logo

Les clichés de Karlheinz Weinberger n’ont que très rarement été dévoilés. Sur ses photos, des jeunes, essentiellement des hommes, beaucoup d’homosexuels. Des marginaux. Forcément, on est alors à la fin des années 1940 dans les rues de Zurich, et ces drôles d’individus, considérés alors par certains comme des membres de gang, choisissent les vêtements pour s’exprimer. Vestes en jean « tunées », boucles de ceinture démesurées, coupes de cheveux à la Elvis ou la James Dean sont leurs attributs. On se croirait à New York ou Chicago, mais on est en Suisse. Les poses sont parfois provocantes, le regard tantôt aguicheur tantôt vulnérable. On est bien loin du « propre en ordre » helvétique et du politiquement correct de l’époque. Ce sont ces gens-là qui intéressent Karlheinz Weinberger, manutentionaire le jour et photographe autodidacte une fois sorti des usines Siemens-Albi. A travers ses clichés parfois très intimistes, il dresse le portrait d’une jeunesse suisse pas si bourgeoise que ça. (jpi) Karlheinz Weinberger : intimate stranger, au musée d’art contemporain de Bâle jusqu’au 15 avril, mardi-dimanche 11h-18h. www.kunstmuseumbasel.ch

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E41: Les pouvoirs de l'écriture et comment se lancer

Dans vos écouteurs

E40: Comprendre et pratiquer l'autohypnose

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina