Femina Logo

droits des femmes

Encore trop de mutilations génitales en Suisse

Femina excision suisse

L'excision est souvent pratiquée sur des victimes très jeunes par un membre de la famille ou un proche, ce qui rend difficile la dénonciation. Cet acte de mutilation est pourtant condamnable depuis 2012.

© Getty Images

Selon les estimations, 22 400 femmes et filles ont subi ou risquent de subir une excision en Suisse. Bien que cet acte constitue une infraction depuis 2012, un seul jugement a été prononcé à ce jour. Dans sa séance du 25 novembre, le Conseil fédéral a décidé de renforcer les mesures contre les mutilations génitales. Il a accepté le rapport donnant suite au postulat de l’ex-conseillère nationale Natalie Rickli, qui prévoit plusieurs mesures pour combattre durablement ces graves lésions corporelles.

Outre la poursuite pénale, un travail plus intensif sera fait sur la prévention et le dialogue avec les communautés impliquées. Les victimes sont souvent très jeunes et ne veulent pas remettre en cause des traditions ancrées dans leur lignée familiale. Leur prise en charge médicale doit également être renforcée car ces mutilations ont de lourdes conséquences psychiques.

Un réseau suisse contre l'excision

Pour faire évoluer les mentalités, les autorités misent sur la collaboration interdisciplinaire, nationale et internationale, avec tous les acteurs concernés.

Le Conseil fédéral financera un réseau suisse contre l’excision. Cette structure permettra d’évaluer l’efficacité de ces mesures et de récolter des données sur ce sujet délicat.

Plus d'informations

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Valérie vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E56: Que faut-il manger, quand on est fatigué.e?

Dans vos écouteurs

E55: Comment reprendre le sport en douceur, après l'hiver

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné