Femina Logo

news people

Emotion: en larmes, Laetitia Milot rappelle que son combat contre l'endométriose continue

Laetitia milot endometriose maladie
© Facebook: Laetitia Milot

«Une grossesse ne guérit pas. On ne guérit pas de l'endométriose.»

C'est en ces termes qu'une Laetitia Milot très émue résumait un douloureux constat auprès de Nikos Aliagas, le 8 décembre 2018 sur le plateau de TF1. Invitée dans l'émission «50 minutes Inside», deux jours avant la sortie de son nouveau film «Un bébé pour Noël» (diffusé le 10 décembre 2018 à 21h sur la chaîne française), elle a évoqué la bataille qu'elle doit continuer de livrer. Une bataille qui continue pour elle, ainsi que pour «toutes les autres».

En novembre 2017, l'actrice de 38 ans annonçait qu'elle était parvenue à tomber enceinte, après des années de lutte: atteinte d'endométriose, elle n'avait jamais cessé de croire qu'elle pourrait un jour réaliser son rêve de devenir maman. Et elle avait raison!

Cette merveilleuse nouvelle avait offert un immense message d'espoir aux autres femmes souffrant de cette maladie gynécologique touchant une femme sur 10 en France.

Le mal semblait vaincu: durant sa grossesse, les symptômes se trouvaient diminués, si bien que la star de «Plus Belle la Vie» ressentait moins de douleurs. Elle avait même pu tourner dans le téléfilm «Un bébé pour Noël», alors qu'elle était déjà enceinte, son petit ventre rond apparaissant fièrement à l'image.

Mais depuis la naissance de Lyana, son petit miracle, née le 16 mai 2018, les symptômes de la maladie sont de retour. Et Laetitia, plus forte que jamais, retourne au front, après cette belle période de répit. Très engagée, elle est l'une des ambassadrices de la cause, s'évertuant à rendre l'endométriose plus visible, encourageant les femmes à parler de leur souffrance.

«Mon ventre vide, je l'ai haï»: le poignant témoignage d'Enora Malagré, atteinte d'endométriose

«La maladie reprend le dessus»

Durant l'émission du 8 décembre 2018, Nikos Aliagas avait invité Laetitia à choisir cinq épisodes de sa vie, qu'elle pourrait aborder à l'écran. Et c'est au moment d'évoquer son documentaire «Devenir maman: notre combat contre l'endométriose», diffusé au mois de mai, qu'elle n'a pu retenir ses larmes. «C'est vraiment un engagement pour lequel je me suis mise à nu, et c'est important pour faire avancer cette maladie», a-t-elle commenté. Maintenant que ma fille est là, ça me donne envie de ma battre encore plus!»

«Vous imaginez quand on se met à la place de ces femmes qui souffrent, encore une fois, en silence, qui ne peuvent plus bouger de chez elles, qui peuvent être handicapées par rapport à cette maladie de m***e! Excusez-moi du terme... Mais cela les empêche d'aller travailler, de vivre, de faire du sport! C'est dur pour ces couples!», a-t-elle poursuivit, selon BFMTV.

Si les douleurs physiques sont bel et bien de retour, la jeune femme ne baisse pas les bras et continue à se battre, au nom de toutes celles qui souffrent, comme elle, et qu'elle voudrait voir s'unir pour briser le silence!

En septembre 2018, nous découvrions avec beaucoup de tristesse le témoignage de Lorie Pester, qui a elle aussi osé élever la voix:

Endométriose: Lorie Pester n'est «pas assez atteinte» pour congeler ses ovocytes en France

Et Laetita reste la preuve que tout est possible, ainsi que le sourire de sa fille Lyana ne cesse de lui rappeler.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Dans vos écouteurs

E11: Apaiser son quotidien grâce au yoga

De sa voix chaleureuse et motivante, Julien Pidoux, journaliste et prof de yoga, nous rappelle l'objectif essentiel de la «boîte à outils» que nous offre cette discipline: cultiver le calme intérieur, remplir nos réserves de zen et de gratitude, afin de les emporter partout où nous choisissons d'aller. Il nous offre les clés nécessaires à débuter du bon pied (littéralement), ou à recentrer notre pratique pour n'en tirer que des bienfaits. Un moment zen, qui va vous donner envie de faire quelques salutations au soleil.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.