Femina Logo

news société

Elle part rencontrer ses 335 amis Facebook de par le monde

Quelque part dans l’imagination de Jules Verne, un certain Phileas Fogg se mit un jour au défi de boucler un tour du monde en 80 jours. Noble exercice, digne d’un roman même, mais quelque peu démodé, voire dépoétisé, à l’heure où ni les bateaux ni les trains n’ont la lenteur due à la vapeur, et où l’on peut atterrir dans le plus indéfrichable des coins perdus de la planète en l’espace d’une seule journée.

On saluera donc la performance d’une écrivaine américaine de 51 ans, qui a, de son côté, rénové le genre très prisé de la circum-révolution en réalisant un tour du monde en 335 amis Facebook. Démarche insolite qui au demeurant mérite bien une explication. ArLynn Leiber Presser est une femme épanouie, elle est une auteure reconnue, et sur le plan de l’état civil plus grand-chose de neuf à signaler, ses enfants sont d’ailleurs partis de la maison pour gambader librement dans l’existence.

Reste pourtant un détail à régler pour parfaire ce tableau idyllique de la maturité: elle souffre en effet d’agoraphobie. La peur panique de ses semblables. Et sa névrose ne fait pas dans les petites largeurs. L’écrivaine n’avait ainsi jamais franchi les clôtures de sa ville natale de Winnetka. Quant à s’aventurer au-delà du portail de sa propriété, cela lui paraissait aussi inhumain que de terminer la lecture d’un livre de Guillaume Musso.

Mais ça, c’était avant 2011 bien entendu. Car depuis le début de l’année dernière, ArLynn a enfin trouvé une motivation pour vaincre sa frousse bleue des gens et de l’inconnu. Elle parcourt actuellement le globe histoire de rencontrer en tête à tête la totalité de ses contacts sur Facebook en 365 jours. Soit 335 âmes réparties sur tous les continents. Vaste projet.

Bien que 18 personnes de cet imposant carnet d’adresse aient décliné l’invitation, notre globetrotteuse de l’amitié a pu traverser 51 villes, prenant 39 fois l’avion. Le comble, ce serait que cette agoraphobe de première catégorie devienne finalement une amoureuse des carlingues pressurisées, des ascenseurs moites et des rues pleines à craquer de visages inconnus…

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Sylvaine vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina