Femina Logo

#hairforfreedom

Des artistes françaises se coupent les cheveux en soutien aux Iraniennes

Angele binoche pomme des stars francaises se coupent les cheveux en soutien aux iraniennes

Une manifestante se coupe les cheveux en soutien aux Iraniennes à Istanbul, en Turquie, le 2 octobre 2022.

© GETTY IMAGES/CHRIS MCGRATH

Quelques mèches coupées, un geste devenu un symbole fort. Depuis mi-septembre 2022, les Iraniennes manifestent contre l'oppression qu'elles subissent dans leur pays. Certaines brûlent leur voile, d’autres, en très grand nombre, se coupent les cheveux ou se rasent le crâne. La révolte gronde depuis la mort de Mahsa Amini. La jeune femme, une Kurde iranienne de 22 ans, est décédée tragiquement le 16 septembre 2022, suite à son arrestation par la police des mœurs à Téhéran, pour avoir mal porté son voile.

En soutien au mouvement de protestation lancé par les femmes du pays, le collectif Soutien Femmes Iran a publié le 5 octobre 2022 sur les réseaux sociaux une vidéo poignante. Sur ces images, on découvre une cinquantaine d’actrices, artistes ou chanteuses qui reprennent le geste symbolique des Iraniennes. Face caméra et ciseaux à la main, elles se filment en train de couper leurs cheveux. Parmi ces femmes, des visages connus dans le monde entier, dont les actrices Isabelle Carré, Marion Cotillard, Juliette Binoche, Isabelle Adjani, et de nombreuses chanteuses telles que Angèle, Pomme, Juliette Armanet ou encore Charlotte Gainsbourg.

La vidéo de soutien aux Iraniennes est accompagnée de ce texte:

«Il est impossible de ne pas dénoncer encore et toujours cette terrible répression. Les morts et les mortes se comptent déjà par dizaines, parmi lesquels des enfants. Les arrestations ne font que grossir le nombre des prisonniers et prisonnières déjà détenus en toute illégalité et trop souvent torturés. Nous avons ainsi décidé de répondre à l'appel qui nous a été lancé en coupant, nous aussi, quelques-unes de ces mèches.»

«Les Iraniennes ont besoin de savoir qu'elles ne sont pas seules»

Ainsi que le note France Inter, trois avocats sont à l’initiative de cette publication, à savoir Richard Sédillot, spécialisé dans la défense des droits de l’homme, la bâtonnière de Paris Julie Couturier, et Christiane Feral Schuhl, ancienne présidente du Conseil national des barreaux. Pour cette vidéo, l'actrice Julie Gayet a soutenu ce trio dans leur engagement: «Les Iraniennes ont besoin de savoir qu'elles ne sont pas seules», a expliqué la comédienne à France Inter, avant de souligner que «le silence peut être la pire des violences».

Le 4 octobre 2022, dans une tribune transmise à l’AFP, près d’un millier de personnalités du cinéma comme Léa Seydoux, Isabelle Huppert ou Audrey Diwan ont également appelé à «soutenir la révolte des femmes en Iran».

«Femmes, vie, liberté»

Preuve que la solidarité envers les Iraniennes gagne toute l'Europe, la députée suédoise Abir Al-Sahlani s'est coupé les cheveux dans l’hémicycle du parlement européen, ce 4 octobre 2022, en criant «femmes, vie, liberté», le slogan du mouvement des femmes en Iran. Dans son discours vibrant, la parlementaire a rappelé qu'une tradition iranienne «vieille de plusieurs milliers d'années» raconte que les femmes se coupent les cheveux lorsqu'elles sont en colère ou en deuil.

À Rome, au Centre National d'Art Contemporain, une boîte transparente accueille précieusement des mèches de cheveux des femmes souhaitant afficher leur solidarité avec les Iraniennes. La collecte sera envoyée à l'ambassade de Téhéran.

Pendant ce temps, en Iran, des manifestations parcourent le pays secoué par le drame de Mahsa Amini. À ce jour, selon l'ONG Iran Human Rights, 92 personnes ont été tuées. Dans la nuit du 2 octobre, des affrontements violents entre étudiants et forces de l’ordre se sont déroulés dans l’université de technologie Sharif à Téhéran, la plus prestigieuse d'Iran.

En Suisse, comme ailleurs dans le monde, des Iranien-ne-s ont manifesté le week-end du 1er et 2 octobre 2022 pour protester contre le régime de leur pays. À Berne, Zurich et Genève, quelques centaines de manifestant-e-s ont ainsi fait entendre leur voix et leur colère.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Juliane vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E87: Comment apaiser l'éco-anxiété

Dans vos écouteurs

E86: Comment mieux communiquer ses désirs, en couple

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné