Femina Logo

famille

Débranchez la télé pour aider votre ado à manger plus équilibré

Eloigner les adolescents du poste de télé serait l'une des meilleures méthodes pour les inciter à manger plus équilibré.
© DR

D'après cette étude, plus les ados regardent la télé, plus ils mangent mal : à cet âge, les accros au petit écran ont tendance a faire les mauvais choix alimentaires. Ils consomment davantage de bonbons et de sodas, sautent le petit-déjeuner, mangent moins de fruits et de légumes et se rendent une fois par semaine dans un fast-food.

Les chercheurs sont parvenus à cette conclusion en épluchant les données recueillies pour le sondage national mené en 2009 / 2010 intitulé "Health Behavior in School-Aged Children Study", qui a porté sur un échantillon de plus de 12.640 adolescents dont la moyenne d'âge était de 13 ans.

"Mauvaises habitudes alimentaires chez les garçons, les Latinos et Noirs"

Les chercheurs ont également découvert que les adolescents les plus jeunes avaient plus souvent l'habitude que leurs aînés de manger quotidiennement des fruits et des légumes.

Autres tendances qui ressortent de cette étude, au sujet de la consommation quotidienne de fruits et de légumes : les filles font mieux que les garçons, et les Blancs (garçons et filles confondus) affichent de meilleurs résultats que les Noirs et les Latinos.

Les mauvaises habitudes alimentaires (comme sauter le petit-déjeuner, manger des bonbons tous les jours et consommer du soda sans modération) étaient plus répandues chez les adolescents plus âgés que chez les plus jeunes, chez les garçons que chez les filles et chez les Latinos que chez les Blancs.

Ce n'est pas la première étude a établir un lien entre excès de télé et malbouffe. En effet, une étude britannique publiée l'année dernière a démontré que les publicités télévisées vantant les mérites de produits alimentaires mauvais pour la santé n'avaient aucune peine à mettre l'eau à la bouche des enfants, entraînant chez ces derniers une envie de manger des aliments gras et riches en sucres.

D'après les chercheurs de l'Université de Liverpool au Royaume-Uni, les publicités pour les produits alimentaires avaient davantage d'impact sur les enfants qui passaient plus de 21 heures par semaine devant la télé que chez ceux qui y passaient moins de temps. Les enfants étudiés qui regardaient trop la télé affichaient également un Indice de Masse Corporelle (IMC) plus élevé que ceux qui la regardaient moins souvent.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E28: Comment digérer les bouleversements actuels

Dans un format réinventé pour respecter les mesures de sécurité, on vous parle des façons d'accepter et de s'adapter à la nouvelle réalité que nous impose le Coronavirus. Comme un petit «pep talk» motivant, nous vous relayons les conseils rassurants d'un expert, pour rester indulgents envers soi-même, en cette période bien particulière. 

Dans vos écouteurs

E27: Comment alcaliniser notre organisme pour booster notre forme

Certains aliments peuvent-ils vraiment rendre notre corps plus acide, et détériorer ainsi notre santé? Faut-il donc manger davantage d'aliments qui, au contraire, basifient notre organisme? Dans cet épisode dédié à l'alimentation, un micro-nutritionniste démêle le vrai du faux en ce qui concerne le régime alcalin et offre plusieurs pistes pour une alimentation optimale. (Spoiler: non, cela ne signifie pas qu'il va falloir bannir le chocolat!)

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina