Femina Logo

news société

Body Positive: Cinq blogueuses romandes se confient sur leur rapport au corps

5 blogueuses romandes shooting photo body positive

«Je ne connais aucune femme qui n'ait pas eu de difficultés à s'accepter, à un moment ou à un autre de sa vie. C'est pour cela que j'ai eu envie de les interroger, elles aussi, sur leur rapport au corps.»

© Hannah Shan - via nanamadit.com

«À quelques jours du shooting, j'ai commencé à flipper, admet la pétillante Nina sur son blog , "Nana m'a dit". J'ai réalisé que j'allais poser en lingerie et je me suis demandé si c'était vraiment une bonne idée.»

Malgré l'angoisse que n'importe laquelle d'entre nous ressentirait à l'idée de se dévoiler ainsi, la jeune Romande est allée jusqu'au bout de son projet (à notre plus grande joie!). Excédée par le diktat de la minceur et le règne d'un seul idéal de beauté féminin, elle a fait appel à quatre copines blogueuses, bien décidée à s'aligner sur le mouvement Body Positive.

«Passer le cap de la trentaine m’a poussée à me questionner, ajoute Nina. Pourquoi suis-je si dure envers moi-même? Qu’est-ce qui m’empêche de m’accepter entièrement? Serais-je vraiment plus heureuse avec un corps différent?

Une publication partagée par Nina (@nanamadit) le

Avec beaucoup de sincérité, chacune s'est livrée, d'abord en photo, puis au-travers d'un texte, décrivant courageusement un rapport au corps parfois vacillant. Le but: montrer (enfin!) des femmes «normales», dotées de silhouettes bien différentes, mais tout aussi magnifiques!

«Je ne connais aucune femme qui n'ait pas eu de difficultés à s'accepter, à un moment ou à un autre de sa vie, poursuit Nina. C'est pour cela que j'ai eu envie de les interroger, elles aussi, sur leur rapport au corps.»

En mode Body Positive: enfin des mannequins comme vous et moi!

Pourquoi avoir choisi des blogueuses? «Derrière les sourires et les mises en scènes, il y a bien souvent une autre réalité», révèle la jeune femme, consciente qu'une photo radieuse peut dissimuler bien des blessures et bien des doutes cachés. Ainsi, Sara (A Hungry Blonde), Angela (Papertown), Morgane (The Blondie Diary) et Barbara (Mademoiselle B) ont toutes répondu à l'appel, et se sont prêtées au jeu. Posant vêtues de jolis ensembles de lingerie face à l'objectif de Hannah Shan, elles signent leur initiative du hashtag #mybodymyshape.

Une publication partagée par Nina (@nanamadit) le

À chacune son histoire

Au-travers des textes émouvants qui accompagnent les photos, les jeunes femmes se confient sans tabou quant à leurs batailles, leurs complexes, les difficultés conquises au fil des années. Nina ouvre la danse, livrant le récit de son combat contre l'endométriose. «J'ai réussi à aimer ce nouveau corps et à le regarder avec douceur, lorsque j'ai compris qu'il reflétait mon histoire», explique-t-elle. Un véritable message d'espoir pour toutes les femmes qui, comme elle, souffrent de cette maladie encore trop méconnue.

«I weigh»: le mouvement Body Positive lancé par Jameela Jamil

Problèmes de surpoids, moqueries, pesées quotidiennes... chacune retrace son passé, afin d'aider les femmes à accepter leur silhouette, peu importe les obstacles qu'elles rencontrent sur leur route. Apprendre à s'aimer: voici le message qu'elles transmettent, avec beaucoup de gentillesse et d'authenticité. Notre corps, c'est notre corps. Il symbolise le chemin parcouru, notre identité, nos victoires et nos échecs. «Je ne le changerais pour rien au monde», conclut Angela du blog Papertown, qui raconte un «déclic» survenu à l'âge de vingt-cinq ans.

Nous applaudissons la magnifique initiative de ces cinq blogueuses, qui nous rappellent que chacune d'entre nous mérite de se sentir bien dans sa peau, de s'accepter, et de prendre soin d'un corps qu'elle a appris à aimer, exactement tel qu'il est. Nous sommes toutes parfaitement imparfaites, et tant mieux: la perfection vantée sur Instagram est un mirage! Et surtout, elle est terriblement ennuyeuse. Vive la beauté naturelle!

#mybodymyshape

#CaféFemina spécial Body Positive

#FeminaOpinion: on n'en peut plus de la femme «parfaite» d'Instagram!

Podcasts

DANS VOS ÉCOUTEURS

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

DANS VOS ÉCOUTEURS

E5: Adopter le rythme sportif qui nous convient pour booster notre forme

Ne pas faire de sport pendant 3 semaines ou préférer trois mini-séances de 10 minutes plutôt qu'un cours complet, ce n'est PAS GRAVE: et c'est une coach qui nous le dit! (Adios, culpabilité!)

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.