Femina Logo

news people

Bilal Hassani, le candidat qui nous réconcilie avec l’Eurovision

Bilal Hassani, le candidat qui nous réconcilie avec l’Eurovision

Queer, arabe, homosexuel, excentrique: les étiquettes qu'on lui colle, Bilal Hassani préfère en jouer.

© Instagram iambilalhassani

«Ne me demandez pas qui je suis, je suis le même depuis tout petit»: Bilal Hassani le scande haut et fort dans son dernier single, «Roi». Touchant, le jeune homme émeut lors de chacune de ses apparitions. La première a eu lieu sur le plateau de «The Voice Kids», en 2015. Il interprète alors «Rise Like a Phoenix» de Conchita Wurst et rejoint l’équipe de Patrick Fiori.

Victime de harcèlement, d'homophobie et de racisme

Depuis, Bilal a bien grandi. Il a ouvert sa chaîne YouTube qui comptabilise désormais près de 800'000 abonnés. Il y poste ses dernières vidéos (notamment une incroyable reprise de «Djadja» d’Aya Nakamura) mais aussi des «Storytimes». Dans ces séquences plus intimes, il dévoile son homosexualité, parle de ses racines musulmanes, de son parcours scolaire chaotique, de son opération du nez, etc. Fan de perruques, le chanteur en collectionne des dizaines et chacune a son petit nom.

Bilal Hassani bouscule les codes, se moque des étiquettes. Des milliers d’adolescents se reconnaissent en lui, l’admirent et le remercient pour sa positivité et ses petits mots bienveillants.

Mais il reçoit malheureusement également des messages moins enthousiastes, voire carrément haineux. Chaque jour, des menaces de mort sont proférées à son égard. Bilal est aussi victime d’attaques homophobes et racistes. Les associations Urgence Homophobie et Stop Homophobie se sont associées pour attaquer en justice les haters. Après son passage à l’Eurovision, 1500 tweets insultants, discriminants ou haineux vis-à-vis de son orientation sexuelle ou de son apparence physique ont été recensés.

Les Millenials jugent la série «Friends» grossophobe, homophobe et sexiste

L'amour pour répondre à la haine

Le YouTubeur de 19 ans poursuit son chemin et rien ne semble pouvoir l’arrêter. D’autant plus qu’il vient de réaliser son rêve: participer à l’Eurovision. Le 26 janvier 2019, il a remporté la finale française devant Chimène Badi. Il représentera ainsi son pays lors du concours international le 18 mai 2019 à Tel-Aviv.

Moderne, jeune, audacieux, extrêmement positif: Bilal dépoussière l’image vieillotte du concours de chant.

Sans compter le message d’acceptation et d’amour de soi qu’il fait passer face à la vague de harcèlement dont il est l’objet. «Je ne suis pas dans les codes, ça dérange beaucoup», chante-t-il. Sa revanche, il ne l’a pas volée. Sa victoire? Nous offrir l’espoir d’un monde meilleur, tolérant, diversifié, dans lequel chacun et chacune portera une couronne, sans que personne ne trouve rien à en redire. Merci, Bilal!

Jain interprète son titre «Alright» sur un toit de Londres et nous donne la pêche

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.