Femina Logo

Surprenant. En effet, notre voisin limitrophe tend à protéger les époux dont la femme se serait moquée. Voici le projet de loi en quelques mots:

Un conjoint soupçonneux de ne pas être le père biologique de son enfant pourrait forcer sa femme à avouer le nom de l’amant (ou DES amants) qu’elle aurait vu-s durant la période de conception du bébé.

Ainsi, une procédure déterminerait qui est le réel papa du bambin. Ensuite, ce dernier rembourserait sur demande les frais d’entretien avancés par le mari… cocu.

Le droit va-t-il trop loin?

On n’a pas encore idée, cependant, des conséquences d’un refus de la mère de délivrer ces noms. Et il va de soi que si les raisons de dissimuler une identité sont très sérieuses, la principale intéressée ne sera pas inquiétée.

Mais, en définitive, on peut se poser la question d’une intrusion un peu trop profonde dans l’intimité d’autrui. Est-il vraiment du ressort de la justice d’évaluer ce genre d’affaire? Les époux trompés iront-ils forcément jusqu’à cette possibilité pour reprendre des sous?

Quel est votre avis sur la questions? Réagissez dans un commentaire ou sur notre page Facebook Femina.


A lire aussi:
Etre injoignable, signe flagrant d'infidélité
Ces footballeurs professionnels et jeunes papas
Les femmes infidèles attirées par les sportifs

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina