Femina Logo

Le premier mois

C’est parfois surprenant pour les jeunes parents, mais un nouveau-né peut dormir près de vingt heures par jour, indifféremment réparties sur le jour et la nuit. Ça n’est qu’entre la quatrième et la huitième semaine de vie que, spontanément, l’organisation cérébrale jour-nuit se met en place. Dans les premières semaines, le nouveau-né s’endort en sommeil paradoxal, qui est une phase de sommeil agité. Malgré les mouvements apparents du visage, des yeux, et quelques pleurs, il s’agit d’un vrai sommeil, indispensable à l’équilibre du bébé.

Pour l’aider à s’endormir

  • Dès les premiers jours de vie, on respecte le sommeil du bébé en ne le réveillant pas pour une raison ou une autre.
  • On différencie très vite la nuit du jour en créant, pour les tétées de nuit, une ambiance plus silencieuse, une atmosphère plus sombre, plus calme. A la fin du premier mois, il y a apparition de la dysrythmie du soir, plus communément appelée «pleurs du soir». En fin d’après-midi, le bébé, pourtant très calme la journée s’agite, pleure, cherche à téter, lâche le sein ou le biberon brusquement en criant…
  • Rester calme et tenter de l’apaiser. Les bras de la mère, un porte-bébé ventral sont efficaces. A cette période, éviter les changements fréquents de lits ou de berceaux.
  • On peut choisir ce créneau pour donner le bain si le bébé apprécie ce moment.

Dès deux à quatre mois

C’est là que tout se joue. Le bébé trouve son rythme et son sommeil commence à ne plus être influencé par la faim. Il reste éveillé de longs moments et s’initie à la découverte, l’écoute et à l’exploration. Pour dormir toute une nuit, l’enfant doit avoir constitué des réserves énergétiques suffisantes. A titre de repère, on estime qu’il doit peser cinq kilos et être âgé d’au moins huit semaines. C’est le moment aussi, si ce n’est déjà fait, de mettre l’enfant dans sa chambre. Bye-bye celle des parents!

Pour l’aider à s’endormir

  • Le coucher dans son lit dès que sa vigilance baisse, à une heure si possible régulière, dans une chambre obscure et silencieuse, pas trop chauffée en lui disant clairement «bonne nuit!»
  • Respecter un rituel du soir: une petite histoire, quelques mots doux, une comptine ou une chanson, un bisou… tout ce qui rime avec moment de calme.
  • S’il se réveille la nuit, ne pas se précipiter dès le premier pleur pour lui permettre de se rendormir seul. Si vraiment les pleurs persistent, aller le rassurer en le laissant dans son lit.
  • Lui donner ses doudous, sa lolette. Essayer de supprimer cette dernière progressivement si vous le souhaitez.
  • Ne pas rester à côté de lui dans la chambre et ne plus l’autoriser à s’endormir au sein ou au biberon.
  • Dire bravo à votre bébé lors des premières nuits. Le fait d’être félicité, d’entendre la voix heureuse de ses parents l’encouragent. Et patience! La modification des rythmes se produit rarement d’un coup mais par paliers.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina