Femina Logo

Soit plus d'une naissance sur dix, d'après un rapport rédigé par plus de cent experts, représentant près de 40 agences de l'ONU, universités et organismes, relayé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). L'enquête rappelle qu'est considérée comme "prématurée" toute naissance qui intervient avant 37 semaines de gestation.

Plus d'un million de bébés prématurés meurent juste après leur naissance, alors que d'autres sont victimes d'une incapacité, d'ordre physique ou neurologique, à vie. D'après les auteurs du rapport, des traitements et des soins peu onéreux pourraient sauver les trois quarts de ces nourrissons, chaque année dans le monde.

"Les gens ont tendance à associer les naissances prématurées à des soins intensifs dispendieux, ce qui représenterait un véritable enjeu pour les pays démunis. Toutefois, une gamme complète de services efficaces et peu coûteux sont à notre disposition, et peuvent sauver la majorité de ces vies", indique le Dr Carole Presern, directrice du Partenariat pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l'enfant de l'OMS.

Les experts démontrent que de nombreux traitements peu onéreux comme les injections de stéroïdes, les antibiotiques ou la crème antiseptique, pourraient permettre de sauver au moins les trois quarts des bébés prématurés. Toutefois, ils préconisent également d'accentuer les efforts sur la prévention, notamment en matière d'obésité, de diabète, de tabagisme ou encore d'hypertension.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E25: Vieillir en aimant son corps

Comment accepter les signes du temps qui ancrent sur notre peau chacun de nos rires, chacune de nos peines et les grands bouleversements de notre vie? Dans cet épisode, une psychologue nous aide à faire preuve de bienveillance envers nous-mêmes et à comprendre les changements qui accompagnent le passage des années. Pour s'accepter et s'aimer tels que nous sommes!

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina