Femina Logo

DON’T: en faire baver à son amoureux avec les choix "de fille"

Mais elle ne me boudine pas ? Non, mais avec celle-ci j’ai l’impression d’être une princesse Disney ! Quoi, t’aimes pas la robe style Pippa Middleton ? Stop. Votre futur époux vous trouve sûrement très jolie en jeans avec une queue de cheval. La robe pour lui, ça serait presque un détail. Et il y a de fortes chances pour qu’il ne comprenne pas pourquoi vous voulez des Louboutin à près de 1000 CHF. Au lieu de s’énerver, on s’occupe de ce genre de décisions avec les filles de la famille (maman, sœurs, belle-maman, sœur du marié, etc.). Avec lui, on prend les décisions plus cools, plus fun : choix des vins et du traiteur, choix du lieu de réception ou encore choix des animations.

DON’T: s’habiller trop léger

Traduisez : les sandalettes ouvertes sont à bannir. Dès septembre, le temps n’est plus sûr, tout comme les températures. Trouver chaussure fermée ET glamour à son pied n’est pas toujours aisé, mais avec un peu de recherche, une paire de bottines sympas, des escarpins fourrés ou des derbies argentées vous dégotterez. Pour le haut, blazer ou châle sont du plus bel effet. A choix : paillettes, sobriété, laine, etc.

DON’T: laisser les témoins improviser leur discours

Vous avez peut-être vu le film Bachelorette et eu envie de pleurer (de rire) pendant la scène des discours des invités... Sur le moment vos larmes étaient d’hilarité, mais si vous vous retrouvez dans une situation du genre, vous risquez de les larmes de honte. Pour éviter le fard non maitrisé, la colère parce qu’on apprend que Jules n’a pas deux ex-copines mais quatre ou le malaise de maman qui apprend que vous avez fumé pour la première fois avec votre cousin à 12 ans, briefez vos témoins sur le sujet. Vous êtes la reine de la journée, personne ne vous descendra de votre piédestal.

DON’T: engager un DJ ringard

On vous parlait d’Alain Morisod…le DJ ringard, c’est le même topo. Oui, « Alexandrie, Alexandra » est un classique indémodable qui fera danser autant les jeunes que les aînés. Mais on peut le garder pour la fin de soirée et éviter la totale, en étant original et créatif. On peut par exemple utiliser comme bande son la playlist officielle du mariage de Kate et Williams, engager un orchestre jazzy du coin, ou demander aux copains qui tâtent de la platine de mixer nos morceaux préférés (on compte alors sur vos bons goûts musicaux pour ne pas retomber sur du Cloclo).

DON’T: un enterrement de vie de jeune fille de mauvais goût

Déguisée en Cendrillon en train de chanter dans la rue avec un chapeau pour récolter des sous…avouez que vous avez des boutons seulement en y pensant ! L’enterrement de vie de jeune fille se modernise : le but n’est pas de se taper la honte ou de parler à de beaux inconnus une dernière fois, mais de passer un bon moment entre filles. À la mode : prendre un cours collectif de pole dance, un après-midi cupcakes, macarons ou cocktails, ou encore shooting photo années 50’, plein d’activités originales sont envisageables.

DO: un buffet de saison

Salade caprese en entrée ou verrines fraise-pêche au dessert, cherchez l’erreur en novembre. La saison froide apporte son lot d’ingrédients et d’aliments que l’on peut apprêter pour un buffet de mariage, sans tomber dans l’ambiance Noël. La châtaigne, par exemple, est de saison, tout comme le rampon, ou encore de la caille ou dugibier pour le plat principal. À nous les petits fours canard laqué-cannelle-orange !

DO: un blog pour le mariage

De plus en plus en vogue, le blog dédié au Jour J est très pratique. Avant : on y lâche quelques infos sur les préparatifs de manière à éveiller la curiosité des invités. On y dévoile un gros plan du tissu de sa robe de mariée. On poste une ou deux photos du le lieu de la noce. On y télécharge un plan détaillé pour arriver au lieu dit. On tient à jour une petite rubrique « météo » quelques jours avant l’évènement. Etc. Et après : on diffuse les photos du grand jour à tous les invités. Utile, esthétique et très 2.0.

DO: une valise de survie

Dans l’effervescence des préparatifs et sûre d’être au top concernant la robe, les chaussures et le maquillage, on ne pense pas qu’un souci est vite arrivé. On emporte avec soi un châle supplémentaire, une petite trousse à maquillage, des chaussures plus confortables (de type ballerine) et on évite de ressembler à un panda frigorifié après avoir versé une larme et pris la pose pour les photos à l’extérieur.

DO: un photocall et des appareils jetables pour des images souvenirs originales

Le photocall est un mur d’image ou un décor devant lequel on prend la pose durant un évènement. Utilisé par les marques sur tapis rouge et typique des bals de promo américains, il est aussi possible d’en créer un à notre image. On opte pour un décor romantico-onirique ou des accessoires rigolos par exemple. Les invités s’amuseront et seront moins crispés. Les appareils photo jetables (à récolter en fin de soirée) vous permettront de découvrir ce qui s’est passé à chaque table pendant la fête. Drôle et original.

DO: un accueil chaleureux et plein de douceur

En automne, le verre de champagne après la cérémonie durant laquelle il faisait 15° finit de nous glacer les doigts. Et en plus, on en boira de toute façon plus tard du mousseux, à l’apéro. Alors l’idée est d’organiser un bar à chocolat chaud, à thé et à douceurs (caramels par exemple, ou bonbons personnalisés). Décoré de rubans en velours et de bougies par exemple, ce petit îlot de réconfort réchauffera toute la clique d’invités. Sympa aussi pour les convives les plus jeunes !

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E25: Vieillir en aimant son corps

Comment accepter les signes du temps qui ancrent sur notre peau chacun de nos rires, chacune de nos peines et les grands bouleversements de notre vie? Dans cet épisode, une psychologue nous aide à faire preuve de bienveillance envers nous-mêmes et à comprendre les changements qui accompagnent le passage des années. Pour s'accepter et s'aimer tels que nous sommes!

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina