Femina Logo

Les détails de cette étude, menée en Europe sur près de 200'000 personnes, sont publiés dans le dernier numéro de la revue médicale The Lancet. D’autres recherches effectuées jusqu’ici portaient surtout sur les caractéristiques psychologiques des personnes souffrant de burn-out. Cette fois, l’approche était différente: les principaux facteurs pris en compte étaient une surcharge de travail associée à des marges de manœuvre insuffisantes chez ceux et celles dont on exigeait un surcroit de productivité.

Il en résulte que les personnes exposées au stress présentaient un risque de 23% plus élevé d’être victime d’un infarctus du myocarde. Sur la période de 7 ans qu’a duré l’étude, les chercheurs ont recensé 2.358 infarctus. Dans la population étudiée, il y avait autant d’hommes que de femmes et la moyenne d’âge des participants était de 42,3 ans. A noter que la Suisse a collaboré à cette étude aux côtés de la France, de la Belgique, du Danemark, de la Finlande, des Pays-Bas et du Royaume-Uni.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E41: Les pouvoirs de l'écriture et comment se lancer

Dans vos écouteurs

E40: Comprendre et pratiquer l'autohypnose

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina