Femina Logo

Les détails de cette étude, menée en Europe sur près de 200'000 personnes, sont publiés dans le dernier numéro de la revue médicale The Lancet. D’autres recherches effectuées jusqu’ici portaient surtout sur les caractéristiques psychologiques des personnes souffrant de burn-out. Cette fois, l’approche était différente: les principaux facteurs pris en compte étaient une surcharge de travail associée à des marges de manœuvre insuffisantes chez ceux et celles dont on exigeait un surcroit de productivité.

Il en résulte que les personnes exposées au stress présentaient un risque de 23% plus élevé d’être victime d’un infarctus du myocarde. Sur la période de 7 ans qu’a duré l’étude, les chercheurs ont recensé 2.358 infarctus. Dans la population étudiée, il y avait autant d’hommes que de femmes et la moyenne d’âge des participants était de 42,3 ans. A noter que la Suisse a collaboré à cette étude aux côtés de la France, de la Belgique, du Danemark, de la Finlande, des Pays-Bas et du Royaume-Uni.

Podcasts

DANS VOS ÉCOUTEURS

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

DANS VOS ÉCOUTEURS

E5: Adopter le rythme sportif qui nous convient pour booster notre forme

Ne pas faire de sport pendant 3 semaines ou préférer trois mini-séances de 10 minutes plutôt qu'un cours complet, ce n'est PAS GRAVE: et c'est une coach qui nous le dit! (Adios, culpabilité!)

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.