Femina Logo

Let the sunshine in

Covid-19: la vitamine D possède-t-elle un effet protecteur?

Covid 19 la piste de la carence en vitamine d

Outre le fait d'exposer son visage et ses avant-bras quand le soleil pointe le bout de son nez, certains aliments tels que les poissons gras (sardine, saumon, maquereau) et les produits laitiers sont à privilégier dans l'optique de booster notre taux de vitamine D.

© Getty Images

Et si les formes graves de Covid-19 étaient dues, entre autres, à un manque de vitamine D? C’est ce que suggèrent de plus en plus d’études menées sur des patients hospitalisés. La plus récente, réalisée en Espagne et publiée le 27 octobre 2020 dans la revue scientifique américaine Journal of clinical endocrinology and metabolism, souligne que 80% des 230 patients hospitalisés pour une forme grave du Covid-19 étaient carencés en vitamine D. L’étude a également révélé que le déficit en vitamine D était plus important chez les hommes que chez les femmes. En outre, les patients ayant reçu des compléments de vitamine D dans les trois mois précédant leur hospitalisation étaient moins nombreux en soins intensifs.

En avril 2020, déjà, une étude préliminaire publiée sur medrxiv a montré que les personnes carencées en vitamine D auraient 15% de risque supplémentaire de développer une forme sévère du Covid-19 et deux fois plus de risques de décès que les personnes n'étant pas carencées. Par ailleurs, depuis l'année 2017, l'OMS recommande d'augmenter les doses pendant l'hiver et a déjà vu des effets bénéfiques, en particulier chez les enfants.

D'autre part, afin d'analyser davantage les effets de la vitamine D face au coronavirus, une étude nommée Coronavit vient d’être lancée pour six mois par l’université Queen Mary de Londres. Durant l'hiver, 5000 personnes vont suivre un traitement dans le but d'observer, ensuite, leur résistance au virus.

Où trouver de la vitamine D?

Ongles, muscles, dents, peau, cheveux... la vitamine D est essentielle au bon fonctionnement du corps mais elle n’est pas produite naturellement par celui-ci. La vitamine D est notamment synthétisée par notre organisme lors d’expositions au soleil, or durant les mois d’hiver, et en particulier durant la pandémie où l’on est plus ou moins confinés, les occasions s'amenuisent. Il est pourtant possible de lutter contre une carence en vitamine D, en l’absorbant, notamment, sous la forme de compléments alimentaires (n'hésitez pas à en parler à votre médecin ou à votre pharmacien). D'ailleurs, cet automne, l'Agence de Santé Publique de Grande-Bretagne a revu ses recommandations à la hausse et encourage la population à prendre, pendant la période de confinement, 10 microgrammes de vitamine D par jour.

Toutefois, outre le fait d'exposer son visage et ses avant-bras quand le soleil pointe le bout de son nez, certains aliments, riches en vitamine D, sont à privilégier. On notera les poissons gras (sardine, saumon, maquereau), les produits laitiers, les champignons, les abats (en particulier le foie) ou encore le chocolat noir. A nous les pauses-café accompagnées d’un ou de deux carrés…

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Juliane vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E47: Comment renouer avec nos passions

Dans vos écouteurs

E46: Comment renforcer notre système immunitare

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina