Femina Logo

Crédit: jules.pidoux

Saison: Printemps, Ete, Automne, Hiver

Préparation: 40

Coût: Bon marché

Difficulté: Facile

Cuisson: 25

Nombre de personnes: 4

Type de plat: Dessert

Ingrédients

  • Des carottes râpées (environ 7 grosses carottes épluchées)
  • Du lait
  • Du sucre
  • Du ghee
  • Des noix de cajou (non salées)
  • Des pistaches (non salées)
  • 2-3 cardamomes

L’eau me vient à la bouche simplement à prononcer ces deux mots magiques: gajar halwa. Mais dites simplement carrot halwa à un Indien, et il vous comprendra très bien. Dites carrot halwa à un enfant indien, et il hurlera de bonheur (moi aussi, d’ailleurs). Le gajar halwa, c’est donc un dessert, à base de carottes, de lait, de sucre et de ghee, le beurre clarifié adoré des Indiens. Une spécialité que l’on dénichait jusqu’ici quasi uniquement dans les épiceries spécialisées, mais qui vient de faire son apparition au rayon frais de la Coop (en version Naturaplan). Mes amis indiens n’arrêtent pas de me dire qu’un peu de ghee, c’est bon pour la santé, je préfère les croire aveuglement. Mais revenons à nos moutons. Certains (dont votre serviteur) ajoutent encore quelques fruits secs pour twister ce dessert d’une simplicité effarante. Et considéré, selon les standards du sous-continent, comme une spécialité light. A vous de juger.

Marche à suivre

Faites chauffer 3 grosses cuillères à soupe de ghee dans une casserole. Ajouter les carottes râpées, et bien mélanger. Cuire durant cinq bonnes minutes, le temps que les carottes changent légèrement de couleur et qu’une agréable odeur se dégage.

Ajouter le lait, suffisamment pour que toutes les carottes baignent dedans. Laisser cuire jusqu’à ce que tout le lait soit absorbé en remuant régulièrement (environ 10 minutes).

En attendant, faire chauffer à part 1 grosse cuillère à soupe de ghee, et y jeter une poignée de noix de cajou et de pistaches. Une fois les pistaches dorées, retirer du feu, et verser le tout dans un mortier. Y ajouter les graines de 2 ou 3 cardamomes selon votre goût. Piler rapidement le tout.

Retour aux carottes: quand tout le lait a été absorbée, ajouter une demi-tasse à café de sucre (perso, j’en mets moins que les recettes traditionnelles, nos palais sont moins habitués à ces desserts ultra sucrés). Bien mélanger jusqu’à ce que la masse devienne épaisse.

Verser le contenu du mortier dans les carottes, ajouter 1 cuillère de ghee, et mélanger encore une dernière fois. Après cinq bonnes minutes, c’est prêt. Et c’est divin. Et comme ce sont des carottes, on a bonne conscience… On peut évidemment très bien remplacer noix de cajou et pistaches par des amandes effilées, des raisins secs ou tout ce qui nous passe par la tête… Miam.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.