Femina Logo

cuisine

On a testé le Bao Canteen, la nouvelle adresse taïwanaise au cœur de Genève

Gaufre waffle bubble bao canteen geneve

Comme nous prévient la petite phrase qui orne chaque plateau: «Si vous n'en mettez pas partout, appelez le manager.» Ça tombe bien: toutes nos tentatitves de garder des doigts propres ont lamentablement échoué.

© DR

Imaginez un «Diner» américain, agrémenté de touches rosées. Voilà notre première pensée, lorsque nous poussons les portes du «Bao Canteen», réouvertes après un week-end de «regroupement»: face à une impressionnante vague de clients, l'établissement genevois avait été obligé de se réorganiser, histoire de parvenir à satisfaire tout le monde. C'est dire si les baos sont populaires!

Mais cette fois, c'est la bonne: le restaurant est définitivement ouvert au public depuis le lundi 3 septembre 2018! Evidemment, nous nous y sommes précipitées: lorsque les mots «gaufre» et «Oreo» figurent dans la même phrase, notre joie devient quasiment impossible à contenir.

Situé tout près du Rond-Point de Plainpalais, l'établissement propose aux arrivants une maxime toute simple, inscrite sur un écran éblouissant: «Never grow up» (ne grandissez jamais). On y voit une invitation bienvenue à la gourmandise - et on ne sait vraiment plus quel plat goûter en premier!

Romandie: 3 nouvelles adresses qu'on a hâte de tester

Born in Taïwan

En mode «self-service», le spot porte le nom de sa spécialité: le bao, un plat typiquement taïwanais. Ce petit sandwich en forme de mini-burger est composé de pain de blé (cuit à la vapeur!), servi tout chaud et tout doux, fourré de légumes, de guacamole, de tofu ou de viande, le tout délicieusement réhaussé par une sauce piquante qui trône sur chaque table.

Nous avons testé la version aux légumes, celle au tofu... et il ne nous a fallu que quelques minutes pour les engloutir entièrement.

25 recettes à base de tofu

Pour les grosses faims, on vous conseille tout de même d'en commander au moins deux (à moins d'avoir prévu d'engloutir une Bubble Waffle par la suite!). En plus, cela rendra le choix de la garniture bien moins compliquée (croyez-nous sur paroles, nous avons passé un bon moment plantées devant le compoir, incapables de se décider!)

(Allergiques aux arachides, prenez note: il suffit de préciser à l'aimable équipe que vous ne pouvez consommer certains aliments, et ils se feront une joie d'adapter votre repas à vos besoins!)

«Waffle Pops»: les petites gaufres qui ont conquis Coachella

Royaume du Bubble Waffle

Si les baos sont un léger délice tout frais, le clou du spectacle réside évidemment dans le dessert, une explosion de couleurs, de saveurs... et de calories (mais on s'en fiche). Voilà des semaines que le Bao Canteen nous mettait en appétit, avec ses photos de «Bubble Waffle» recouverts de sucreries... Ce cornet de pâtisserie parsemée de petites bulles est fourré de glace, de crème chantilly et d'éclats de biscuits, tels que le fameux Oreo. (Les appétits d'oiseau pourront le manger à deux, en demandant une cuillère supplémentaire.) Servi tout chaud, il s'invite joliment sur nos stories Instagram, avant d'être dévoré.

Et comme nous prévient la petite phrase qui orne chaque plateau: «Si vous n'en mettez pas partout, appelez le manager.» En d'autres termes, tenter de manger proprement un plat comme celui-ci tiendrait presque du crime - pire, ce ne serait pas normal! Ça tombe bien: toutes nos tentatives de garder des doigts propres ont lamentablement échoué.

On n'en laisse pas une miette. Il suffit de voir l'étincelle de malice illuminer les yeux des clients, lorsqu'on leur apporte la merveille sucrée. Franchement, on peut le dire: ce dessert est charismatique.

TV, food, bien-être: 10 raisons de se réjouir de la rentrée 2018

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.