Femina Logo

organisation

Comment se mettre au «Batch Cooking», en 2021?

Comment se mettre au batch cooking

«Parmi les règles d’or à respecter: un grand frigo bien rangé, mettre les plats dans des contenants sur lesquels on colle un post-it pour s’y retrouver; on fait aussi la part belle aux protéines végétales et aux légumineuses, en sachant que certains aliments doivent se consommer plus rapidement que les autres.» Sylvia Gabet, autrice d’On mange quoi de soir? Spécial easy batch cooking (Ed. de La Martinière)

© Marti Sans / Stocksy

On le croyait sur la pente descendante, mais avec le confinement et notre manque d’appétence à sortir – prudence oblige – faire les courses, il revient en force. Ainsi, de nombreux livres de recettes ont fait leur apparition ces derniers mois. Le batch cooking, en français la cuisine par lots, consiste à anticiper les repas de la semaine en confectionnant ses préparations rapidement et en amont. Ceci permet de gagner du temps, d’éviter de trop se déplacer et facilite les tâches. A condition d’être organisé. Conseils, astuces et recettes avec une des pionnières de ce mouvement, Sylvia Gabet, autrice d’On mange quoi de soir? Spécial easy batch cooking, Ed. de La Martinière.

Celle qui se laisse volontiers surnommer la papesse de la cuisine facile, ludique et gourmande en parlait déjà il y a… vingt ans.

«Avec des chefs nous avions proposé des menus simples pour la semaine avec cette idée de réutiliser les aliments d’une autre manière et de ne rien jeter. Par exemple, les radis dans une salade, leurs fanes pour une soupe.»

Le terme batch cooking n’existait pas encore, mais le principe était le même. «On disait: Menus à préparer partiellement le week-end pour les finir les soirs de semaine, avant que l’anglicisme ne vienne simplifier la donne, sourit Sylvia Gabet. Ce qui m’a toujours intéressée, c’est la cuisine de tous les jours. Il est plus facile de préparer un repas de fête pour le 31 décembre que de faire du quotidien une fête.» Surtout quand on est une mère ou un père de famille et qu’on travaille.

«Il fallait résoudre cette équation et trouver une manière d’utiliser deux ou trois fois le même ingrédient dans des recettes différentes pour varier les plaisirs et ne rien gaspiller, comme le faisait dans les années 1970 ma grand-mère, dans le Périgord. Couper une betterave rouge en cubes ou en lamelles, ce n’est plus le même légume, comme présenter un aliment cru ou cuit, c’est une palette créative que j’ai eu envie de mettre au service du plus grand nombre.»

Concrètement, Sylvia Gabet nous invite à suivre les saisons avec quatre menus pour chacune d’elles. «Je suis comme un guide de haute montagne, je trace le chemin et déniche des raccourcis pour aller vite et bien. Je cherche également à offrir une suite de plats frais et équilibrés.»

© Ella Olsson / Unsplash

D’abord, de l’organisation

Les recettes sont simples, créatives, goûteuses, comme cette soupe paysanne au pesto le lundi dont on retrouve le bouillon et la courge le jeudi dans un risotto au safran. Pour ça, il est préférable d’avoir une bonne organisation et d’appliquer quelques astuces que l’autrice nous livre avec plaisir:

«Parmi les règles d’or à respecter: un grand frigo bien rangé, mettre les plats dans des contenants sur lesquels on colle un post-it pour s’y retrouver; on fait aussi la part belle aux protéines végétales et aux légumineuses, en sachant que certains aliments doivent se consommer plus rapidement que les autres.»

A écouter notre spécialiste passionnée, on a envie de lui demander: Vous mangez quoi ce soir? Elle rigole et sans hésitation, elle répond: «Des pilons de poulet chasseur avec tomates et olives. Demain, un club sandwich au poulet, en famille.» Normal, elle a déjà tout prévu.

Un exemple de menu, pour la semaine

Pour vous donner un peu d'inspiration, voici un guide simple, à suivre pour garantir le succès d'une semaine de batch cooking. En blanc, on vous indique le petit temps de travail qu'il vous restera, chaque soir, avant de manger.

© DR

4 livres parfaits pour s'y mettre

C’est parti pour 2 heures en cuisine

Prenez deux tendances, mixez-les et vous obtiendrez un batch cooking spécial veggie. Au programme, dix menus végétariens classés par saison. Chaque menu comporte cinq recettes variées, simplissimes et inratables pour débutants. Une cuisine zéro gaspi avec des produits frais, des idées de recettes équilibrées et originales. Du lundi – potimarron et patates douces au four, grenade et sauce tahini à la coriandre – au vendredi et son gratin de coquillettes au cheddar, en passant par le curry de haricots rouges au lait de coco, il y a de quoi se régaler tous les jours.

En 2h je cuisine veggie pour toute la semaine, Stéphanie de Turckheim, photos: Alpine Princet. Ed. Hachette Cuisine.

Des bocaux pour chaque jour

La couverture donne déjà envie de se plonger dans le livre: des bocaux remplis de bonnes choses pour tous les jours de la semaine. On devine des lentilles, une soupe de betteraves ou des radis. A l’intérieur, c’est joliment présenté, simple et ludique. On donne la liste des courses en images, les étapes à suivre en détail, les astuces en bonus. La mise en page est aérée et les photographies des plats hautes en couleur. C’est clair, bien pensé et ça a l’air délicieux comme ce dahl et patate douce, brocoli et banane plantain pour le jeudi ou ces pleurotes et courge rôtie, salade de kale, chou rouge et pomme pour le vendredi.

Mes premiers pas en batch cooking lunch box, Orathay Souksisavanh, photos: Pierre Javelle. Ed. Marabout.

© Jonathan Borba / Unsplash

Batch cooking pas à pas

Par où commencer? Comment s’organiser? L’ouvrage propose de vous guider pas à pas dans le batch cooking. Matériel, méthodes, astuces, recettes, vous trouverez au fil des pages tout le nécessaire pour vous approprier cette technique respectueuse de l’environnement. En hiver, on parle bien-vivre, chaleur au coin du feu, pois chiches aux épices, sablés à la cannelle. On y trouve les bases pour inventer ses propres semaines avec ses propres combinaisons de plats veggie. Les photographies qui accompagnent les recettes sont originales avec un zeste de fantaisie.

Batch cooking mode d’emploi, Miss Blemish. Ed La Plage.

Des courses en une fois

Sylvia Gabet, spécialiste de la cuisine facile, rapide et gourmande, nous a préparé une liste de courses et concocté des bons petits plats à préparer en une seule fois. Dans son livre, elle offre plus de liberté que le batch cooking classique qui veut qu’on passe deux heures en cuisine le dimanche pour le reste de la semaine. Là, télétravail oblige, c’est vous qui choisissez le moment de votre préparation à l’avance pour cinq jours d’affilée afin d’éviter les problèmes de conservation. Pour l’autrice, «si on fait l’effort d’acheter du frais c’est pour manger frais». Au menu ce soir? Pancakes de patates douces et maïs au pesto, salade de carottes multicolores. Rien de plus simple, c’est déjà prêt.

On mange quoi ce soir? Spécial easy batch cooking, Sylvia Gabet, photos: Aimery Chemin. Ed. de La Martinière.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E68: Comment ajouter plus de fibres à notre alimentation

Dans vos écouteurs

E67: Pourquoi sommes-nous si souvent fatigué-e-s?

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné