Cuisine
Des plats sains, beaux et surprenants: voilà les exigences des foodies du moment.
O
News loisirs
Pour inviter le soleil dans notre assiette, en découvrant des saveurs venues des quatre coins du monde!
O
Voyage
Le froid, la neige… la météo nous donne envie de nous téléporter sous des cieux plus cléments. C’est le moment idéal pour booker nos futures vacances
O

Handicap: mon fils, mes batailles

Le petit loulou… Quand je le regarde, je sens monter en moi un amour incommensurable. A sa naissance, il y a quatre ans, on ne donnait pas cher de sa vie: deux ans maximum.

La vie m’a poussée à accepter mes pouvoirs de guérison

En l’espace de quelques mois, j’ai vécu deux chocs qui ont magnifié ma vie. En 2014, alors que je trottais avec Cheyenne, une jument de haut niveau, elle est brusquement partie au triple galop. Je ne parvenais plus à la maîtriser. Et j’ai chuté. Grande amoureuse des chevaux, j’ai toujours pratiqué l’équitation. C’était la première fois que je tombais. Je me rappelle avoir été catapultée par l’animal, mais pas le moment où j’ai percuté le sol.

«J’agis sur le terrain pour aider les migrants»

J’ai participé à mon premier convoi humanitaire à 17 ans. Avec un groupe de sept étudiants, nous sommes partis aider des orphelinats en Roumanie, dans le chaos qui a fait suite à l’exécution du dictateur Nicolae Ceaușescu. Parmi mes amis d’expédition se trouvait un Genevois, Alain Werner, devenu depuis avocat indépendant spécialisé dans les crimes de guerre, procureur adjoint à La Haye et directeur d’une importante association en Suisse.

Ma folle passion pour une maison du XIXe siècle

La première fois que j’ai vu cette maison datant de 1859, je ne me doutais pas qu’elle allait devenir ma «maîtresse» attitrée. Entourée d’un écrin de verdure et figée dans le temps, cette bâtisse de 7 pièces m’a fait penser à l’habitation de «La Belle au bois dormant». Elle ne demandait qu’à s’éveiller.

Greffe du poumon: je suis née une seconde fois

Le 30 décembre 2015 aux alentours des 22 heures, retentissait l’appel que j’attendais depuis longtemps: un poumon neuf m’attendait à Lausanne. J’avais juste le temps de faire ma valise avant que l’ambulance me récupère au pied de mon immeuble, à Genève.

J’aide les gens à se libérer de leurs dragons intérieurs

Lorsqu’un proche a été gravement atteint d’une maladie neurologique, il a été orienté vers un chaman résidant sur la côte lémanique. Afin de mieux l’accompagner dans son quotidien, nous avons convenu que j’assisterais à ces séances. Assez vite, le chaman m’a dit que j’avais le don de passeur. Comme j’ai une approche scientifique, ça m’a d’abord effrayé.

J’élève des chiots futurs guides d’aveugles

Crystal me suit partout, tout le temps. A 3 mois à peine, cette petite boule de poils a trouvé sa place auprès de mon mari, mes deux enfants et moi.

Orphelin, j’ai aujourd’hui une grande famille

Septième enfant d’une fratrie de huit, j’ai grandi dans une ferme. Souvent fourré dans les jupes de ma mère, j’avais avec elle un rapport très fusionnel. Ayant perdu deux autres fils avant moi, elle me couvait. Grâce à elle, j’ai appris à cuisiner et à danser. Elle m’a aussi transmis son don pour la peinture.

Chanter ensemble à la télévision nous a unies et transformées

Si l’on m’avait dit que je rempilerais pour une nouvelle saison, je ne l’aurais pas cru. Non pas que je garde un mauvais souvenir de notre première participation, il y a trois ans. Mes filles et moi y avions vécu une expérience extraordinaire!

A 28 ans, je me suis retrouvée ménopausée

Mon entrée dans le «monde des femmes» s’est faite relativement tôt: j’avais 10 ans lors de mes premières règles. Durant toute mon adolescence, celles-ci ont été douloureuses et abondantes, ce qui m’obligeait parfois à manquer l’école. Mais la plupart du temps, de peur de passer pour une petite nature, je supportais la douleur en silence, car le mot d’ordre autour de moi était «il faut souffrir pour être une femme».