sexo

    Vidéo: «Ma vulve, elle ressemble à quoi?»

    La YouTubeuse Antastesia a recueilli plusieurs témoignages de jeunes femmes qui racontent leur histoire et leur rapport avec leur sexe. Ignorance, honte, dégoût, réconciliation, amour: cette touchante vidéo illustre le manque d’informations données, tant dans le milieu familial que scolaire.

    Publié le 
    15 Mars 2018
     par 
    Muriel Chavaillaz

     

     

    «Je ne savais pas du tout ce que signifiait le mot ‘vulve’, j’ai dû regarder sur Google pour avoir une idée. J’avais 18 ans et on ne m’en avait jamais parlé», raconte l’une des jeunes femmes dans la vidéo publiée sur la chaîne d’Antastesia. La YouTubeuse a recueilli puis compilé des dizaines de témoignages évoquant le sexe féminin, ce grand mystère… Après 10 heures de montage (!), la Française a posté cette touchante production de près de 40 minutes.

    «J’ai très longtemps pensé que je faisais pipi par le clitoris»

    Les méconnaissances au sujet de cette zone pourtant centrale du corps féminin sont légion. Beaucoup avouent ne pas en avoir parlé avec leurs parents, ni lors des cours d’éducation sexuelle où l’accent était mis sur la prévention (maladies sexuellement transmissibles, grossesse) et non sur le plaisir ou l’acceptation de soi. «J’ai très longtemps pensé que je faisais pipi par le clitoris», confie l’une des filles. «A 25 ans, mes copines et moi ne faisions pas la différence entre l’urètre et le vagin», ajoute une autre.

    C’est en regardant du porno que j’ai vu d’autres vulves pour la première fois, témoigne l’une des participantes. Ce qui est problématique, car dans ce milieu, toutes les vulves sont standardisées.

    Enquête: et si on faisait la paix avec notre vagin?

    Alors que le vagin et la pénétration sont plus ou moins bien expliqués, les particularités de la vulve, les zones érogènes et le plaisir féminin sont passées sous silence. Cet organe génital externe, recouvert de poils, constitué de grandes et de petites lèvres ainsi que d’un clitoris est nié. Une autre femme évoque les complexes qui l’ont ainsi longtemps habitée, jusqu’à ce qu’elle découvre qu’il n’existe pas qu’une seule norme, qu’un seul type de vulve.

    Ou comment se réapproprier cette partie de son corps

    Certaines parlent également des situations de gêne, liées notamment à l’hygiène et aux premiers rapports sexuels, d’autres pointent du doigt le développement de la chirurgie esthétique. «Mais toutes ont fait preuve de patience, d’auto-empathie et de courage pour évoluer à la rencontre d’elles-mêmes et se ré-approprier cette partie de leur corps», résume «Madmoizelle». Une vidéo touchante à partager absolument.

    Le sexe féminin, nouvelle icône pop

    A lire également
    stretching étirement améliorer performances sexuelles
    S’étirer avant le sport, c’est bien. S’étirer avant de passer sous la couette, c’est encore mieux.
    O
    Sortir de la mélancolie, c’est aussi retrouver une vie sexuelle épanouie. Or, l’arrêt des médicaments ne suffit pas toujours
    O
    Comment accéder à cet état de transe, seule ou à deux? Camelia Sutra, notre experte ès sexualité, vous éclaire.
    O
    Sexo
    Une femme sur deux serait complexée par l’apparence de sa vulve.
    O
    News société
    Si l’image du pénis reste confidentielle, celle du vagin inonde l’espace public. Pourquoi en a-t-on fait une icône moderne?
    O
    Gwyneth Paltrow scène Los Angeles conférence novembre 2016
    News people
    En plus d’être parfaitement inutiles, certaines recommandations de l’actrice s’avèrent dangereuses pour la santé.
    O
    hôpital femme assise seule chambre douleur tristesse
    Santé
    Prolift est au cœur d’une immense polémique. A travers le monde, des milliers de patientes ont souffert le martyr.
    O
    News société
    Après le Prosecco gold, la barbe «glitter» ou la récente tendance des aisselles strassées, voici venues les paillettes dans le minou...
    O
    Cuisine
    L'emblématique «choc» se réinvente pour mieux nous étonner... et nous régaler!
    O
    En Suisse
    Rêver sous des baldaquins et se prendre pour Hermione (ou Daenerys, selon les goûts!).
    O
    Voyage
    Inde, Chine, Japon... On flâne dans la capitale française à la recherche de saveurs exotiques.
    O