sexo

    La masturbation en question

    Auto-érotisme et culpabilité font bon ménage. Mais il est possible de lâcher prise en se laissant couler vers le plaisir

    Publié le 
    2 Juillet 2018
     par 
    Laurence Dispaux

    La question

    «On me dit qu’il est indispensable de se masturber mais, pour moi, la sexualité se fait à deux, d’autant plus lorsqu’on est en couple. J’ai de la peine à imaginer prendre du temps et du plaisir seule, j’aurais un peu l’impression de trahir mon compagnon. Suis-je anormale?»
    Angela, 23 ans

    La réponse

    Qu’on s’y adonne ou pas, l’auto-érotisme – notamment féminin – est une source inépuisable de culpabilisation. Celle-ci prend source dans la culture, la religion, l’éducation, voire un contrat de couple fixant les limites de l’infidélité. La perspective historique même doit être considérée. Ainsi, souvenez-vous de notre ancêtre en médecine, le Lausannois Auguste Tissot qui, en 1760, liait masturbation compulsive et mort rapide. 

    "Chaque femme devrait avoir un vibromasseur"

    Je ne parlerai ni de ce qui est normal ni de ce qui est indispensable, mais plutôt des bénéfices de connaître son corps, ses besoins, son imaginaire érotique. Pour la plupart, cette exploration est plus facile à faire seule, sans enjeu relationnel du type: Que pense-t-il de moi, que devrais-je faire ou ressentir? Suis-je trop ceci, pas assez cela?… Néanmoins, certaines femmes, comme vous peut-être, réservent leur sexualité à la sphère du couple. Certaines considèrent la présence du conjoint comme une permission pour se lâcher.Elargir les possiblesSi, un jour ou une nuit, vous décidez de remettre au goût du jour une pratique dont vous profitiez peut-être à l’adolescence ou avant d’être en couple, voici quelques conseils. Prenez votre temps, observez comment moduler votre excitation, explorez votre imaginaire, car connaître vos pensées érotiques vous permettra d’enrichir vos jeux à deux. Enfin, une fois que vous aurez renoué avec ces vieilles habitudes, sortez de votre zone de confort. Variez la position, les mouvements du bassin, les contractions musculaires, les pensées érotiques, les parties du corps caressées, le rythme des stimulations…
    Vous élargirez ainsi les possibles et votre corps sera d’autant plus réceptif aux futurs jeux amoureux à deux! 

    Notre experte

    Cette semaine, envoyez vous questions à Laurence Dispaux, psychologue-psychothérapeute FSP, conseillère conjugale FRTSCC, sexologue clinicienne ASPSC: laurence.dispaux@femina.ch

    A lire également
    Sortir de la mélancolie, c’est aussi retrouver une vie sexuelle épanouie. Or, l’arrêt des médicaments ne suffit pas toujours
    O
    Comment accéder à cet état de transe, seule ou à deux? Camelia Sutra, notre experte ès sexualité, vous éclaire.
    O
    Si notre rapport au monde doit beaucoup à nos parents, le sexe n’y échappe pas non plus
    O
    vibromasseur sextoy rose lit blanc femme plaisir masturbation
    Sexo
    La gynécologue Hilda Hutcherson en est convaincue: les sextoys sont indispensables pour assurer une vie sexuelle épanouie.
    O
    femme bikini blanc mer maillot de bain bronzage ventre plat marque
    Sexo
    Klittra, c’est le terme qu’il faut employer en Suède pour parler de masturbation féminine.
    O
    En Suisse
    Rêver sous des baldaquins et se prendre pour Hermione (ou Daenerys, selon les goûts!).
    O
    Voyage
    On vous présente tous nos spots préférés dans la merveilleuse capitale du «Hygge»!
    O