sexo

    Sexo: «Mon homme est en panne»

    Les dysfonctionnements érectiles à répétition créent aussi une situation douloureuse du côté des conjointes.

    Publié le 
    16 Juillet 2018
     par 
    Laurence Dispaux

    La question

    «Mon ami a des pannes lors de nos rapports intimes (seul, il n’a pas de problème). Il fait un travail sur lui de son côté, mais son thérapeute semble penser que j’y suis pour quelque chose et m’encourage à consulter aussi. Est-ce possible que je sois la fautive?» Gaëlle, 27 ans

    La réponse

    Pour moi, il ne s’agit pas d’une notion de faute, mais de ce que chacun peut faire pour faciliter l’aspect relationnel de cette difficulté. La panne peut représenter un signal d’alarme ou encore aggraver un déséquilibre sur le plan de la dynamique du couple… et cette dynamique peut (ré)activer un souci personnel chez votre homme. Dès lors, c’est une bonne idée de regarder de plus près l’interaction entre vous et comment vous pouvez y contribuer positivement. Par exemple, si vous souffrez de votre côté d’une difficulté qui peut bloquer votre partenaire à la longue (anorgasmie, dyspareunie ou autre), cherchez de l’aide.

    S’il existe un conflit de couple sous-jacent, empoignez-le avant que les ressentiments ne s’expriment au travers de la sexualité (critiques, rejet, évitement). Si vous vous rendez compte que vous avez vis-à-vis de lui des attentes de performance ou une conception rigide du scénario sexuel (ex: tels ou tels préliminaires, puis pénétration de telle durée, orgasme pour chacun), ou si vous n’initiez pas les moments intimes, allez gratter tout cela.

    «Je n'ai plus d'érection, que faire?»

    Baisser la pression

    Je sais à quel point il est délicat de rester dans cette zone entre «prendre tout pour soi» et l’autre extrême: le refus de toute remise en question. Finalement, en tant que femme et conjointe, on se défend comme on peut dans cette situation souvent douloureuse. Peut-être que la meilleure attitude serait de rester motivée, réceptive, sans vouloir contrôler, et de régulièrement stimuler votre homme par des caresses désintéressées, c’est-à-dire sans acte sexuel, juste pour le plaisir de se toucher. Vous permettrez ainsi à votre compagnon de vivre l’excitation sans pression de performance. Je vous l’accorde, c’est facile à dire; courage Gaëlle! 

    Notre experte

    Cette semaine, envoyez vos questions à Laurence Dispaux, psychologue-psycho-thérapeute FSP, conseil-lère conjugale FRTSCC, sexologue clinicienne ASPSC: laurence.dispaux@femina.ch

    A lire également
    Sortir de la mélancolie, c’est aussi retrouver une vie sexuelle épanouie. Or, l’arrêt des médicaments ne suffit pas toujours
    O
    Comment accéder à cet état de transe, seule ou à deux? Camelia Sutra, notre experte ès sexualité, vous éclaire.
    O
    La place des animaux domestiques dans un couple tout neuf peut constituer un écueil affectif insoupçonné.
    O
    Santé
    Objet de tous les désirs et de tous les mythes, le pénis reste, au fond, méconnu.
    O
    Sexo
    Les raisons physiques ou émotionnelles sont nombreuses. Heureusement, les remèdes aussi.
    O
    Voyage
    On vous présente tous nos spots préférés dans la merveilleuse capitale du «Hygge»!
    O
    En Suisse
    Rêver sous des baldaquins et se prendre pour Hermione (ou Daenerys, selon les goûts!).
    O