sexo

    Fellation: il a de la peine à atteindre l'orgasme

    Monsieur a de la peine à atteindre l’orgasme lors de la fellation? Petites astuces pour trouver le bon chemin.

    Publié le 
    15 Décembre 2015
     par 
    Laurence Dispaux

    La question

    Votre dernier article traitait des risques d’IST (infections sexuellement transmissibles) avec la fellation. J’aurais une question plus personnelle: mon homme ne parvient pas à éjaculer lorsque je lui en fais une, malgré le fait que nous apprécions tous les deux cette pratique. Comment expliquer ceci, et que faire? [Julie, 34 ans]

    La réponse

    Bravo à vous deux de vous montrer curieux et d’y prendre du plaisir même sans le «résultat» escompté. Néanmoins, explorons quelques éclairages possibles.

    Partons déjà du principe que votre partenaire n’a pas une représentation négative de la fellation (par exemple une réticence à l’idée de «souiller» ou dominer la femme qu’il aime) et qu’il sent que vous y prenez, vous aussi, un plaisir véritable. Un premier cas de figure concerne l’homme tellement centré sur sa partenaire qu’il perd le contact avec ses propres sensations (ou n’a pas appris à les écouter). Il a alors tout intérêt à développer sa capacité à porter son attention sur ses propres ressentis corporels et moduler son excitation. Par exemple, il peut observer, relâcher ses tensions musculaires (bassin, périnée, cuisses, ventre) et jouer avec de petits mouvements de bascule du bassin pour aller chercher les sensations. Il peut aussi expérimenter différentes manières de respirer, en accentuant l’expiration. De manière générale, il s’agit de «descendre» dans ses sensations plutôt que de se perdre dans l’admiration ou autres émotions qu’il ressent pour vous – ou, pis, dans l’angoisse de performance s’il pense que son orgasme est requis.

    Un deuxième cas de figure est le suivant. Peut-être est-il tellement conditionné à répondre à des sensations plus fortes (dans la masturbation, par exemple) qu’il ne réagit pas rapidement à la sensation plus douce, plus fluide qu’apporte votre bouche. Il peut réapprendre à ressentir des stimuli différents, peut-être en se masturbant quelque temps avec du lubrifiant, avec moins de pression dans la main et plus de lenteur dans son mouvement. Ainsi son corps pourra apprendre à élargir ses possibles. Patience! Profitez du chemin pour vous sentir encore plus complices.

     

    Notre experte

    Cette semaine, envoyez vos questions à Laurence Dispaux, psychologue-psychothérapeute FSP, conseillère conjugale FRTSCC, sexologue clinicienne ASPSC: laurence.dispaux@femina.ch

     

    A lire également
    Mieux vaut en avoir conscience pour se protéger le plus efficacement possible.
    O
    couple discutant allongé sur un lit
    Notre nouvel expert en sexualité se penche sur le plaisir féminin...
    O
    couple faisant l'amour au lit
    Certains hommes peuvent avoir du mal à atteindre l’extase.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O