sexo

    Est-ce possible de garder une sexualité épanouie quand on vit avec un malade?

    Construire une relation alors que l’autre souffre est un défi quotidien. Les conseils de la sexologue Laurence Dispaux.

    Publié le 
    5 Avril 2018
     par 
    Laurence Dispaux

    La question

    «J’ai rencontré un homme avec qui le feeling passe bien, et avec qui j’aurais bien envie de faire un bout de chemin. Malheureusement, il a appris récemment qu’il est atteint de sclérose en plaques… il ne sait pas s’il ose s’engager avec moi, craignant de ne pas être, selon ses mots, «un cadeau», notamment sur le plan sexuel. Suis-je naïve de penser que l’on peut tout surmonter?» Joanna,  30 ans

    La réponse

    Comme vous, j’ai tendance à croire aux miracles et à la capacité de deux personnes à relever les défis en équipe. Toutefois, votre relation est jeune. Sans la force qu’offrirait un passé commun, il est difficile d’imaginer sur quelles ressources votre couple pourra s’appuyer dans les moments difficiles. Néanmoins, vous semblez communiquer, tout en montrant respect et bienveillance l’un pour l’autre. Soyez conscient que la sclérose en plaques (SEP) va toucher beaucoup plus que la seule sphère sexuelle. Il s’agit d’un sujet important et délicat, d’autant plus en début de relation.

    Si vous décidez tous les deux d’aller de l’avant ensemble, autant affronter avec réalisme les implications directes et indirectes de la SEP, tout en construisant autant que possible votre lien lors des périodes calmes et joyeuses.

    Témoignage: la chaise roulante m'a délivrée

    Incertitudes et souffrance

    En termes d’impacts négatifs sur la sexualité, les troubles neurologiques peuvent diminuer la libido, changer les sensations génitales, rendre l’orgasme difficile, fatiguer, être à l’origine de douleurs et de troubles de la sensibilité. A cela s’ajoutent les aspects psychologiques: sentiment de frustration et d’échec, culpabilité face aux troubles sexuels, sentiment de ne pas être performant, image corporelle difficile.

    L’évolution est personnelle, d’où les incertitudes et le sentiment d’impuissance des personnes atteintes; votre ami a peut-être encore tout un chemin d’acceptation à parcourir. Veillez à être attentive autant à ce qui relève de ce processus de deuil qu’à profiter des instants légers, de la complicité, des rires, du partage et de votre découverte mutuelle, hors maladie. Ne vous sentez ni l’un ni l’autre obligé moralement de rester ensemble; comme tout couple, il s’agit de se choisir réciproquement jour après jour.

    Notre experte 

    Cette semaine, envoyez vos questions à Laurence Dispaux, psychologue-psychothérapeute FSP, conseillère conjugale FRTSCC, sexologue clinicienne ASPSC: laurence.dispaux@femina.ch

    A lire également
    Cinquante ans après la libération sexuelle, une inégalité forte persiste entre hommes et femmes dans l’accès à l’orgasme.
    O
    blair waldorf gossip girl bed sleep
    Comment les déclencher, les contrôler, les expérimenter? Camelia Sutra vous répond.
    O
    Camélia Sutra répond à Mylène, qui s'inquiète de ne pas parvenir à atteindre le septième ciel durant ses rapports.
    O
    maryline témoignage chaise roulante maman sclérose en plaques
    Témoignages
    Atteinte de sclérose en plaques, la jeune maman s’est longtemps battue pour tenir debout.
    O
    Norman Chan/shutterstock.com
    Santé
    L'utilisation d'une nouvelle méthode d'imagerie par résonance magnétique (IRM) a permis à des chercheurs français de...
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O
    En Suisse
    Les meilleures adresses gourmandes de Suisse romande où savourer un repas festif le dimanche matin.
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O