sexo

    Mon ami souffre de somnambulisme sexuel

    Certains partenaires y trouvent du plaisir, d’autres pas du tout. C’est une question d’histoire personnelle.

    Publié le 
    6 Juin 2017
     par 
    Laurence Dispaux

    La question

    Mon ami m’a réveillée en pleine nuit, m’a peloté les seins et le sexe assez brutalement, sans un mot, puis s’est frotté contre moi avant de se rendormir. J’étais trop surprise et choquée pour réagir. A son réveil, il n’était visiblement pas conscient de ce qu’il avait fait. Personnellement, cela me rappelle de vilains souvenirs d’abus sexuels. C’est insupportable et je pense rompre. [Chantal, 26 ans]

    La réponse

    Votre ami semble souffrir de somnambulisme sexuel (sexomnie) et devrait consulter un spécialiste du sommeil. Malheureusement pour vous, au lieu de se lever pour, par exemple, se préparer un en-cas alors qu’il dort toujours, son trouble se manifeste par une brusque montée d’excitation sexuelle et un passage à l’acte sans conscience. Cela peut arriver une fois, de temps en temps ou régulièrement, selon les périodes de la vie et les facteurs pouvant agir sur son sommeil (prise de substances excitantes comme l’alcool, le tabac ou des drogues; stress; horaires de sommeil irréguliers; etc.). A priori, ce n’est pas un indicateur de trouble psychique ou sexuel, ni d’une intention violente à votre égard, mais le résultat peut avoir des conséquences graves pour le couple.

    Ce qui est très ennuyeux, en ce qui vous concerne, c’est que l’activité sexuelle pendant le sommeil est souvent moins tendre que la rencontre physique habituelle: pas de préparation de la partenaire, pas de mots doux, un regard plus «bestial», selon des conjointes. Certaines d’entre elles se disent heureuses du côté désinhibé de cette sexualité. D’autres, comme vous, perçoivent ces moments comme une agression et revivent des émotions en lien avec des abus antérieurs.

    Pour protéger votre couple, il serait sécurisant de faire chambre à part pour l’instant. Quelques séances chez un sexologue pourront vous accompagner afin de déjouer l’association logique qui se fait, dans votre corps et votre psyché, entre votre ami et votre agresseur. Ce sera peut-être l’occasion de travailler sur vos souvenirs traumatiques qui sont naturellement réactivés.

     

    Notre experte

    Cette semaine, envoyez vos questions à Laurence Dispaux, psychologue-psychothérapeute FSP, conseillère conjugale FRTSCC, sexologue clinicienne ASPSC: laurence.dispaux@femina.ch


    A lire aussi:
    Je manque de sensualité, comment y remédier?
    Sexo: pourquoi mon mec continue-t-il de se masturber?
    Rapports sexuels: quelle est la bonne fréquence?

     

    A lire également
    Construire une relation alors que l’autre souffre est un défi quotidien.
    O
    La maladie nécessite souvent de redécouvrir sa sexualité et de dire «oui» à de nouvelles formes de plaisir.
    O
    Peur de l'intimité ou question de génétique, certains hommes s'endorment directement après l'amour. Ca s'explique?
    O