santé

    Je suis toujours en retard, mais ce n'est pas ma faute

    Avez-vous lu cette nouvelle venue d’Ecosse? Un certain Jim Dunbar ­- le bienheureux ­- a réussi à se faire prescrire un certificat médical pour «retard chronique».

    Publié le 
    5 Septembre 2013
     par 
    Julien Pidoux

    En gros, s’il débarque en retard à un entretien d’embauche, à son propre mariage ou à l’enterrement de sa belle-mère, ce n’est pas sa faute, caution pathologique à la clé. Pour les médecins du Ninewells hospital, dans la ville de Dundee, ce retard chronique aurait la même origine dans le cerveau que le déficit d’attention. Le principal mis en cause se dit d’ailleurs très gêné dans son quotidien, et avoue avoir perdu pas mal d’amis, qui en avaient visiblement marre de l’attendre seuls au pub… 

    Personnellement, cela fait longtemps que je m’interroge sur les mécanismes qui entrent en jeu lorsque quelqu’un arrive systématiquement en retard (peur d’être seul?), ou au contraire en avance (volonté de tout contrôler?). Et c’est incroyable à quel point le sujet peut enflammer une conversation entre amis. Des questions existentielles surgissent alors: le quart d’heure vaudois est-il encore acceptable dans notre société? Est-il plus malpoli d’arriver en retard ou en avance? Les trains CFF doivent-ils partir au début ou à la fin de la minute? En évoquant la question avec une collègue, j’ai même découvert qu’il existe chez nos voisins français «la demi-heure parisienne». Plus fort que le quart d’heure vaudois, ces 30 minutes permettent à quiconque vivant dans la ville lumière de mettre sur le dos du métro, de ses pannes ou des problèmes de correspondance, toute arrivée tardive, sans autre forme de procès. Il faudra expliquer à quelques amis que la Suisse romande ne possédant pas de métro (à part le M2 lausannois, mais il ne fait pas le poids face à celui de Paname), ils n’ont absolument aucune excuse pour arriver avec plus de 15 minutes de retard… à moins de venir avec un certificat médical, évidemment.

     

    A lire également
    Quelques conseils de professionnels pour limiter le temps d'exposition des plus jeunes aux smartphones et autres tablettes.
    O
    sieste sur la plage
    Le sommeil, compagnon idéal de notre pause estivale? Pas si sûr! Conseils d'experts pour apaiser adultes comme enfants.
    O
    Quand la chaleur d'une nuit tropicale nous éloigne des bras de Morphée, quelques réflexes tout simples nous aident à retrouver fraîcheur et repos.
    O
    brunch
    En Suisse
    Voici notre sélection en Suisse romande où déguster un délicieux repas du dimanche à l’extérieur, afin de profiter de la belle saison.
    O
    filles dans un champ de fleurs
    En Suisse
    Voici des activités bien-être à faire au cœur de la nature, en montagne ou en forêt.
    O
    Lac suisse
    En Suisse
    Galets ou sable fin, notre région regorge de petits paradis où profiter du soleil les pieds dans l’eau.
    O