santé

    Sex-toys: un fabricant fait vibrer les sous-vêtements

    OhMiBod, fabricant de sex-toys high-tech, a dévoilé un nouveau vibromasseur à placer dans sa culotte.

    Publié le 
    8 Janvier 2014
     par 
    Relaxnews

    La firme a présenté ce nouveau gadget au salon Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas cette semaine, il s'inscrit dans la tendance de la technologie portative. Ainsi, le vibromasseur blueMotion est associé à une application dédiée (compatible iOS et Android) qui permet à un autre utilisateur de commander les vibrations à distance.

    «Chez certains couples, l'explosion de l'ère numérique a entraîné un changement dans l'intimité, du fait que certains font plus attention à leurs appareils qu'à leurs partenaires», a lancé Suki Dunham, la fondatrice d'OhMiBod. Et d'ajouter que le «blueMotion brise ces barrières virtuelles en encourageant les couples à interagir physiquement et émotionnellement en utilisant cette technologie».

    L'appareil est doté d'une puce Bluetooth, ce qui permet au partenaire de donner du plaisir à sa dulcinée tant qu'il reste dans un périmètre proche. De plus, blueMotion peut enregistrer jusqu'à 60 secondes de sons d'ambiance, permettant de personnaliser les vibrations et de les synchroniser avec sa voix ou un morceau de musique.

    Le blueMotion coûtera 129$ à sa sortie, courant mars 2014.

    Mais les gadgets sexuels à la pointe de la technologie déjà sur le marché ne manquent pas. Par exemple, le We-Vibe 3 est conçu pour être porté pendant les rapports pour stimuler les deux partenaires en même temps. On peut aussi essayer le vibromasseur Better Than Chocolate d'OhMiBod, ses vibrations se synchronisent avec la musique de n'importe quel appareil tournant sous iOS.

    www.ohmibod.com

     

    A lire également
    fille méditation noire cheveux crépus sommeil yeux fermés sourire
    Patrice Reymond, hypnothérapeute, dévoile les bienfaits d’une pratique qui permet de mieux gérer la douleur, l’incertitude et la peur.
    O
    Parce que la lombalgie n'est pas une fatalité, Aline Perraudin en a fait un livre pour encourager ceux qui souffrent, comme elle, à se bouger.
    O
    femme seule dos devant mer océan nostalgie coucher soleil tristesse
    En Suisse, les psychothérapies ne sont pas remboursées par l'assurance de base. La FSP se bat pour changer cela.
    O