santé

    Rapports sexuels: comment être certaine de ne pas attraper de MST?

    Les infections et maladies sexuellement transmissibles sont en hausse. Y a-t-il un moyen fiable pour être sûre de ne pas être contaminée? Camelia Sutra vous répond.

    Publié le 
    2 Novembre 2017
     par 
    Muriel Chavaillaz

    Bonjour Camelia,

    Je suis célibataire et je change souvent de partenaire sexuel. Mais une chose m’inquiète: comment être certaine de ne pas attraper de MST? Y a-t-il un moyen 100% efficace de se protéger?

    Merci d’avance pour votre éclairage,

    Marion

     

    Chère Marion,

    Vous abordez là un sujet brûlant. En effet, un récent rapport de l’Office fédéral de la santé public note justement une hausse notable des infections sexuellement transmissibles. Les cas de syphilis ont bondi de 15%, ceux de chlamydiose de 8% et on constate aussi une augmentation de 20% concernant la gonorrhée (plus familièrement appelée «chaude-pisse»). Par contre, bonne nouvelle: les nouveaux cas de VIH se sont stabilisés (on en compte tout de même 542 par an).

     

     

    Se protéger est donc plus que jamais d’actualité. Et pour ce faire, il existe un seul moyen imparable: le préservatif. Et pas question de commencer à se dandiner nus l’un contre l’autre. Pour éviter tout risque, on le porte dès que les choses sérieuses commencent. Car la pénétration n’est pas forcément nécessaire pour se trouver infectée: un contact rapproché des appareils génitaux peut suffire dans certains cas.

    Le point sur la fellation

    Enfin, on n’oublie pas d’exiger le port du préservatif lors de sexe anal ou oral. Concernant les caresses bucco-génitales, on peut également se rabattre sur l’utilisation de digues dentaires lorsque l’on s’y adonne. Il s’agit de petits carrés de latex, disponibles en pharmacie, qui empêcheront la transmission de MST lors de cunnilingus et autres fellations. Il est également vivement conseillé d’uriner après un rapport sexuel, ceci empêchera la prolifération de bactéries sur votre petite fleur.

     

     

    La plupart des infections sexuellement transmissibles se traitent efficacement à l’heure actuelle. Mais mais mais: on n’hésite pas à se rendre chez son médecin au moindre doute. Picotements, gênes, écoulements étranges, démangeaisons sont autant de signes probables d’une maladie sous-jacente. Et une MST non traitée peut avoir de très sérieuses conséquences sur votre santé (infertilité, cancer, infection chronique, etc.) Pour davantage d'informations, je vous invite à vous rendre sur le site «Love Life»: ce dernier fourmille de conseils pratiques et d'informations sur les différentes infections sexuellement transmissibles.

    La fidélité, un point c'est tout

    Pour l’instant, chère Marion, vous papillonnez et ne semblez pas prête à poser vos ailes. N’oubliez cependant pas d’être prudente si, à l’avenir, vous souhaitez des relations exclusives avec une seule chenille (pardonnez ma métaphore animalière). A ce moment-là, il sera capital de vous faire tous les deux dépister avant d’abandonner l’utilisation du préservatif. Etablissez ensuite des règles claires avec votre partenaire, à commencer par la fidélité: aucun risque de contracter une MST si vous n’avez de rapports sexuels qu’avec une seule et même personne (et vice-versa).

    J’espère avoir pu vous être utile Marion. Je vous souhaite tout le meilleur pour la suite, et surtout une protection sans faille!

    Bien à vous,

    Camelia Sutra

     

    Vous souhaitez poser une question à Camelia Sutra? N'hésitez pas à lui envoyer un petit mail. Anonymat garanti! 

    (Nous précisions que ces lignes ne sont pas rédigées par un sexologue.) 


    A lire aussi:
    J'éprouve moins de désir que lui: comment éliminer la «pression» de faire l'amour?
    Rencontres: comment organiser un plan à 3 (ou plus si affinités)?
    Il ne m'aime qu'au lit: comment lui donner envie de s'engager?

    A lire également
    À méditer absolument, avant de regarder un troisième épisode de «Jane the Virgin» sous la couette...
    O
    La Journée mondiale de la santé aura lieu le 7 avril 2019. L'occasion de revenir sur les moyens mis en œuvre par les entreprises pour notre santé.
    O
    On fait le point avec la spécialiste du sommeil Sylvie Royant-Parola.
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O