santé

    La framboise, un anti-inflammatoire naturel potentiel

    La framboise est la star d'une conférence consacrée aux travaux en biologie, qui se tient à San Diego aux États-Unis cette semaine. Six études américaines prouvant les bienfaits anti-inflammatoires et anti-obésité du petit fruit rouge vont être présentées devant ce collège d'experts.

    Publié le 
    4 Avril 2016
     par 
    Relaxnews

    Les framboises sont gorgées de nutriments essentiels comme la vitamine C. Une petite tasse du fruit rouge contient à elle seule neuf grammes de fibres. De quoi en faire déjà un allié santé et minceur.

    Ce sont précisément ses pigments donnant la couleur rouge et ses polyphénols qui en font un cocktail bon pour la santé. Des chercheurs américains issus de différentes universités ont en effet pu mettre en évidence au cours de 6 études distinctes ses actions bienfaitrices sur des souris lors de tests in-vitro.

    De manière globale, la framboise réduirait le risque de maladies chroniques, comme les maladies cardiovasculaires, le diabète, l'obésité et la maladie d'Alzheimer.

    Parmi les 6 travaux, une étude pointe le potentiel anti-inflammatoire de la framboise en particulier. Une équipe du département de nutrition et des sciences alimentaires à la Texas Woman's University a constaté la capacité des polyphénols contenus dans les framboises à agir sur la production de cellule osseuse, une action par ailleurs anti-inflammatoire.


    A lire aussi:
    Le porridge, la recette miracle pour une santé de fer
    Le come-back de l’huile de coco
    Les huiles essentielles dans notre vie quotidienne


    La framboise est bonne à tout faire

    Outre ses bienfaits sur les os, la framboise pourrait réguler le taux de sucre dans le sang. Des chercheurs de l'université de Washington ont découvert cette action sur le syndrome métabolique de souris masculines obèses.

    Les scientifiques du département alimentation et nutrition de l'université du Texas ont quant à eux observé une amélioration chez des souris obèses diabétiques présentant des anomalies cardiaques.

    En conclusion, ces différents travaux vont donner lieu à d'autres recherches pour tester ces hypothèses et effets sur le métabolisme humain.

    Pour consulter un extrait des travaux.

     

    A lire également
    Car tout est une question de (simple) organisation.
    O
    femme ménopause 50 ans maladie symptômes
    Car non, ménopause ne signifie pas forcément bouffées de chaleur, déprime et sécheresse vaginale.
    O
    Quelques conseils bien-être au naturel pour préparer l'arrivée des beaux jours.
    O