santé

    «Ma fille a une tache de naissance: gardez votre pitié! »

    Une jeune maman a décidé de publier des photographies de sa petite Charlie sur les réseaux sociaux. Son but: briser le tabou qui entoure son hémangiome.

    Publié le 
    14 Mars 2016
     par 
    Muriel Risse

    Charlie Crenshaw a 7 mois, un sourire malicieux et de très beaux yeux bleus. Mais ce que l’on remarque en premier, c’est la protubérance qui lui mange une partie du visage. Il s’agit d’un hémangiome capillaire. Ce dernier est bénin, mais Charlie est tout de même suivi par des spécialistes pour vérifier qu’il n’obstrue pas son champ de vision.

    Sur son blog, Katie Mullis Crenshaw, la maman de Charlie, s’est adressée à ses proches:

    Inutile de parler de son hémangiome à chaque fois que vous la regardez. Nous voyons ce qui est derrière cette tache. Charlie est Charlie, et l’hémangiome fait partie d’elle (…) Cela fait partie de sa beauté bien à elle. L’hémangiome ne disparaîtra peut-être jamais, mais vous savez quoi? Ce n’est pas grave. Avec vous, j’aimerais plutôt discuter de sa dernière prouesse, de son sourire extraordinaire ou de ses yeux magnifiques.

     

     

    Très régulièrement, Katie poste des portraits de sa fille sur compte Instagram. «J’aimerais que les différences en termes d’apparence se normalisent, a-t-elle confié au «Huffington Post». Les gens ont tendance à avoir spontanément pitié de ceux dont le physique est différent, j’aimerais changer cet état d’esprit.» Elle décrit Charlie comme «une enfant dynamique. Tout le monde me dit qu’elle a un regard perçant, qu’elle semble plus âgée, comme si elle comprenait bien plus de choses que nous le pensons.»

     

     

    Toutefois, la démarche de la jeune maman n’a pas recueilli que des éloges. Elle s’explique ainsi: «Je ne crois pas lui faire de tort en choisissant de ne pas faire retirer son hémangiome dans le seul but de lui éviter d’être harcelée. Lorsque j’étais petite, on se moquait de moi alors que je n’avais aucun problème. Je pense que la meilleure manière de protéger nos enfants du harcèlement, c’est de leur donner confiance en eux et de leur transmettre certaines valeurs.» Elle conclut en disant: «Gardez votre pitié pour vous. Charlie est une petite fille en pleine forme et nous sommes comblés. Son hémangiome a aussi peu d’incidence sur sa personnalité qu’une tache de rousseur. Pas besoin d’en parler ou d’espérer qu’il disparaisse.»

     

     


    A lire aussi:
    La touchante lettre au web de Constance Hall, maman blogueuse
    «Our open road»: le roadtrip d'une famille nature
    Jumelles stars de la mode sur Instagram... à 4 ans!

    A lire également
    À méditer absolument, avant de regarder un troisième épisode de «Jane the Virgin» sous la couette...
    O
    La Journée mondiale de la santé aura lieu le 7 avril 2019. L'occasion de revenir sur les moyens mis en œuvre par les entreprises pour notre santé.
    O
    On fait le point avec la spécialiste du sommeil Sylvie Royant-Parola.
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O