femme dans un bain agrumes
Soins & Bien-être
La rédaction a testé les derniers soins en institut pour renforcer ses cheveux, rééquilibrer sa peau et chasser les tensions.
O
Voyage
Familiaux ou huppés, ils viennent d’ouvrir leurs portes… juste à temps pour y organiser vos prochaines vacances hivernales!
O
crislo creation clenia martins
News loisirs
Grâce à Crislo Creation, sa boutique en ligne, la jeune femme enchante les chambres d'enfants.
O

Anti-déprime hivernale: on chasse le Blue Monday

Vous vous sentez toujours au bout du rouleau le troisième lundi de janvier? Et si ce sentiment avait une explication scientifique? En 2005, en collaboration avec l’Université de Cardiff, le Dr. Cliff Arnall, docteur en psychologie, publie la formule mathématique du jour le plus déprimant de l’année; le Blue Monday était né.

Le «BuJo» peut vous changer la vie

Désorganisé un jour, désorganisé toujours? Absolument pas. C’est en tout cas ce qu’assurent les inconditionnels du Bullet Journal, qui parlent de cet agenda personnalisé hypertendance comme d’un outil révolutionnaire pour mater votre procrastination naturelle. Et vous apprendre à mieux gérer votre emploi du temps. Trop beau pour être vrai?

Marre de la bienveillance à toutes les sauces

Le vent de la rébellion commencerait-il à souffler au rayon «bien-être et développement personnel?» Le fait est qu’après des années de soumission à la tyrannie de la compassion et à la dictature des bons sentiments, on voit se lever un courant d’air nettement moins gonflé à la pompe bouddhisante.

«Je prends de bonnes résolutions que je ne tiens jamais»

Chargé de projets, Antoine, 34 ans, raconte. «A chaque réveillon, je prends l’engagement de travailler moins. Sauf que ça ne dure jamais au-delà du mois de février. Pourquoi m’entêter à prendre une bonne résolution que je ne tiens pas? C’est absurde…» Loin de là! D’abord, changer nous est familier.

Les romances à l'eau de rose? On s'y noie avec délices!

Ringarde et démodée, la romance? Absolument pas. Au contraire même, puisque de plus en plus de gens plongent avec volupté dans cet océan d’eau de rose.

Mon idole: la personne la plus importante de ma vie

«Je n’ai même pas pleuré à la mort de mon père, mais là, c’est trop dur!» Au micro de France Info, un homme d’une cinquantaine d’années s’effondre: il vient d’apprendre le décès de son idole, Johnny Hallyday. Il craint de ne jamais s’en remettre.

«Je me sens souvent seule»

J’ai une famille, des amis, un travail, reconnaît Nathalie, 25 ans, photographe. Et pourtant, j’ai souvent l’impression d’être seule. Pendant un repas entre proches ou aux heures de pointe dans le métro, je ressens comme un vague à l’âme. Parfois, une tristesse plus profonde. C’est étrange, non, d’être entourée mais… seule?» Rien de plus humain, au contraire, que le sentiment de solitude.

«J’ai peur d’être une mauvaise mère»

Gaspard a tout juste 6 mois, raconte Marion, 31 ans, professeure de yoga, et déjà, j’ai peur d’être une mauvaise mère pour lui. Je me suis imaginée patiente, aimante. Et, parfois, je ne me sens pas à la hauteur. Je ne suis pas comme les autres, celles pour qui tout semble facile.» Le sociologue Gérard Neyrand (coauteur de «Père, mère, des fonctions incertaines», Ed.

Bien-être: 5 conseils pour en finir avec le blues du dimanche soir

«J’agende un dîner entre amis, si possible une fondue», «Je me réserve un rendez-vous au spa pour le mercredi», «Je vais boire une bière au pub avec mes potes», «Je vais au ciné», «Je cuisine un gâteau et le savoure devant un film feel good»… Quand on pose à notre entourage la question, «Et toi, tu fais quoi pour éviter le spleen du dimanche soir?»,

«Choisir de ralentir»: 5 conseils pour retrouver le temps de vivre

N’avez-vous pas l’impression de «sans cesse courir après le temps?» De foncer, toujours plus vite, à la poursuite d’un instant de tranquillité qui n’arrive jamais? Nelly Pons, auteure du livre «Choisir de ralentir», s’étonne de l’incroyable accélération qui s’est brutalement emparée de nos vies. Et pourtant, constate-t-elle, celle-ci intervient à une époque où, justement, nous devrions disposer d’une abondance de temps.