news société

    8 bonnes raisons de lire les aventures de Sarah Marquis

    Sarah Marquis est une aventurière qui porte l’estampille National Géographic. Du sérieux donc. Soit, mais la jeune femme est aussi drôle qu’accessible, aussi passionnante qu’humble. Pourquoi faut-il dévorer son bouquin sans attendre?

    Publié le 
    5 Octobre 2016
     par 
    Adélita Genoud

    1. Parce que l’on a l’impression d’être au bistrot avec une copine qui nous raconte ses tribulations

    Quand elle raconte comment s’est déroulée son aventure - mal au début - puisqu'il y avait quelques embûches, on plonge à pied joint dans le suspens. Une incroyable montée d’adrénaline nous submerge, on a envie qu’elle raconte encore. 

    2. Parce qu’elle a de la distance par rapport à elle-même. Autrement dit un ego minuscule

    Du coup, dans son bouquin, elle se parle à elle-même, en ces termes «Aventurière de mes deux, tu parles pas fichue de savoir utiliser son nouveau matériel». 

    3. Elle nous vrille les papilles

    Comme elle est partie sans nourriture de survie (à part un sandwich préparé par son attachée de presse Jennie), on se demande comment elle va tenir le choc. Alors que nous dès 11 h 30, on a déjà l’estomac qui part en sucette. Oui. bruyamment en plus. 

    4. On la trouve gonflée

    Dans son bouquin justement, elle parle de ses petits tests personnels. Comment elle ose ingurgiter des baies inconnues pour évaluer les réactions de son organisme si le fruit est toxique. Ou elle ose traverser des zones désertiques au risque de (dans le désordre) se faire avaler par un crocodile, piquer par une araignée plus venimeuse qu’une veuve noire (l’arachnide pas la dame) ou un serpent au venin ultraconcentré, ou un agresseur humain aviné.


    A lire aussi:
    Un raid hors-piste dans le désert? On l’a fait!
    Sarah Marquis en mode survie
    Jennifer Lawrence, une aventurière chez Dior


    5. Elle nous ramène à l’essentiel

    Sarah Marquis nous fait comprendre, sans nous balancer de la «bien-pensance», à quel point la vie est magique, rapide. Et la nature fragile et immense.

    6. Elle redynamise notre intuition

    Elle nous explique pourquoi et comment notre instinct animal (assez prompt à refaire surface) est un meilleur guide de vie que n’importe quel manuel de bien-être, automanagement ou ABC du self-control.

    7. Elle illustre à quel point nous ignorons nos propres ressources personnelles

    Et que même au fond du trou, on peut se dépasser. Du coup, ça nous dope. Cela nous donne envie d'affronter l'existence avec enthousiasme et confiance en nous.

    8. On peut parfaitement transposer son périple australien à notre vie de tous les jours

    On est certaine qu’en appliquant ses trucs et astuces à notre quotidien, même chahuté, on va vivre plus sereinement.

    Plus d’info

    Alors? On peut aller l’écouter en conférence: lundi 10 octobre 2016 au théâtre de Vidy (organisation Payot).

    Et lire son bouquin: «Instincts», Sarah Marquis, Editions Michel Lafon.

     

    A lire également
    Il s'agit de la législation la plus restrictive en matière d'avortement de tous les Etats-Unis...
    O
    BD Emma Un autre regard sur le climat
    La bédéaste s'attaque au réchauffement climatique et aux solutions possibles pour changer le monde de demain.
    O
    Tous les petits indices soufflés par les étoiles, pour profiter au maximum de cette nouvelle semaine!
    O