En Suisse
Balades avec des husky ou rencontres avec des St-Bernard: de quoi faire briller les yeux de toute la famille!
O
tarte chocolat vegan
Cuisine
Pour les gourmands qui ne consomment pas de substances animales, les chefs de l'EHL ont concocté un menu de fêtes 100% végétal!
O
News loisirs
Tous nos coups de cœur de l'année: le doux parfum du vin chaud, de la raclette et des marrons nous appelle déjà!
O

Scroller pendant des heures produit des symptômes de dépression

Cliquer sur un compte, admirer ses 250 dernières photos, jeter un coup d’œil aux Stories publiées, revenir à la page d’accueil pour checker les nouveautés… Vous aussi, vous perdez parfois de longues heures à vous balader sur les réseaux sociaux?

Manque de confiance en vous? Vous souffrez peut-être du syndrome de l'imposteur

«Quand j’ai commencé à enseigner la littérature à l’université, dans les années 1990, je me suis dit que les membres du comité qui m’avaient engagée s’étaient trompés.» Le ton enjoué, l’auteure et maître de conférences française Belinda Cannone reprend: «Je me demandais quand ils allaient s’apercevoir que je n’étais pas légitime car j’avais le sentiment confus de ne pas être la personne qu’il fallait pour occuper ce poste.

Le «masturdating» ou l’art de se suffire à soi-même

Nous sommes vendredi. Mais bien loin de l’effervescence façon TGIF, vous vous morfondez… Laurence vous a lâché pour votre soirée ciné, Axelle a planifié un tête-à-tête avec son amoureux et Chloé ne répond pas à vos WhatsApp désespérés.

Bien-être: 5 idées pour se réapproprier (et ralentir) notre temps

Nous sommes les lapins blancs d'Alice au Pays des Merveilles. Jour après jour, nous courons, montre en main, sans vraiment savoir pourquoi. On répète sans cesse qu'on n'a «pas le temps», persuadés de progresser vers un instant de paix bien mérité. Mais celui-ci finit-il vraiment par arriver? Et où part-il, ce temps que la technologie moderne était sensée nous faire gagner? Mystère.

Bien-être: 5 réflexes pour se sentir moins stressé au quotidien

Article publié le 5 septembre 2018: Lorsqu'ils décrivent le rythme effréné de leurs vies, les anglophones parlent souvent de «rush» (ils ont vraiment un mot pour tout, ceux-là!). Faute d'équivalent «in french», on se reconnaît drôlement bien dans ce terme mélodieux, qui nous évoque un furieux tourbillon de vitesse.

«Gezellig»: le secret du bonheur venu tout droit de Flandre

La Belgique, plat pays des moules marinière, du waterzooi, des gaufres et des frites, s'est vu attribuer au fil des siècles un beau nombre de clichés. (Et non, les Belges ne sont pas idiots et ne se nourrissent pas uniquement de pommes de terre!) Mais s'il existe un stéréotype que personne ne pourra nier, il s'agit bien de la météo.

Comment devenir meilleur négociateur que ses enfants?

Les 5 clés du bon négociateur en famille

- Accepter l’émotion liée à la négociation avec les enfants

- Être empathique sans être sympathique

- Définir le négociable et le non-négociable

- Ne jamais revenir sur le jamais-négociable

- Travailler en équipe avec l’autre parent ou les autres parents en cas de famille recomposée

 

C’est décidé, je pars avec la belle-famille (et je passe de bonnes vacances)!

La belle-mère

Week-end heureux, week-end paresseux (alors arrêtons de planifier la fin de la semaine!)

«Mes week-ends ont changé, ces derniers temps. Certaines phrases m’échappent, que je prononçais rarement avant: «Laissons tomber le sport pour aujourd’hui», «Qui veut jouer aux cartes?» «Je file, à plus tard!» Ma salle de bains est plus sale qu’avant. J’essaie de passer 24 heures sans me connecter à Internet. Vraiment.» Katrina Onstad en a eu marre de sacrifier son temps libre sur l’autel de l’hyperactivité. Et son choix lui a donné à réfléchir sur notre rapport au temps.

«C'est décidé, je m'épouse!» ou l’ode à l'amour de soi

Il y a trois ans, Nathalie Lefèvre publiait un billet d’humeur intitulé «C’est décidé, je m’épouse». La Française s’y offrait une sorte de pacte avec elle-même. «J’ai compris que j’étais la personne avec qui j’allais passer le plus de temps dans ma vie», nous confie-t-elle. De cette courte déclaration d’engagement envers elle-même naît un livre de 215 pages, une métaphore filée sur le mariage.