news société

    Une mère démissionne auprès de sa fille

    «Moms Don’t Quit», «Les mères ne démissionnent pas», tel est le nom de la campagne lancée par le journal italien «Corriera della Sera». Le but? Mettre en lumière les discriminations et les inégalités que subissent les femmes qui ont des enfants et qui travaillent. Une vidéo à visionner absolument!

    Publié le 
    30 Mai 2017
     par 
    Muriel Risse

     

     

    En Italie, une pratique abjecte vise les femmes. Lors de leur embauche, elles sont souvent forcées de signer une lettre de démission non datée. Une fois qu’elles annoncent une grossesse, les employeurs ne se gênent pas d’utiliser ces dernières. En vigueur durant des décennies, les «démissions en blanc» ont poussé des milliers de femmes à quitter leur emploi.

    #MomsDontQuit, un hashtag à partager

    Le «Corriera della Sera» a voulu alerter la population sur ces discriminations. De ce fait, le média italien a lancé une campagne intitulée #MomsDontQuit (les mères ne démissionnent pas), portée par une vidéo choc. On y voit des mamans donner une lettre de démission à leurs enfants reprenant ces termes:

    Mon amour, ces années ont été les plus belles de ma vie. Tu es ma fille et je ne peux pas imaginer ma vie sans toi. Mais aujourd’hui, je dois démissionner pour aller travailler. Je ne pourrai plus être ta mère. Je dois arrêter car je dois travailler et une mère qui travaille ne peut pas être en même temps maman. Je t’aime et je suis désolée. Ta maman.

    Incompréhension et colère

    La réaction des enfants? Ils ne comprennent pas ce geste, se ruent sur les lettres pour les détruire et les chiffonner de leurs petites mains. Le spot prend fin sur un slogan fort: «Si les enfants comprennent que c’est inutile, cruel et douloureux, pourquoi ne le comprenons-nous pas aussi? Il est temps de laisser le choix aux mères.»

    Espérons que cette campagne parvienne à faire bouger les mentalités. En Italie comme en Suisse, où les inégalités entre hommes et femmes au travail demeurent.


    A lire aussi:
    #VieDeMère, le hashtag qui lutte contre les discriminations au travail
    Vidéo: en Belgique, les petites filles se rendent au travail... dès 9 ans!
    Kristen Bell dénonce avec humour les conditions de travail des femmes

    A lire également
    Chaque semaine, Sonia Arnal, la rédactrice en chef de Femina, croque dans son édito le quotidien avec humour et ironie.
    O
    Les applis de rencontre auraient tué le romantisme, seraient envahies par les hommes... on fait le point sur les mythes et vérités de l'amour online.
    O