news société

    Travail: habiter dans son entreprise

    Une nouvelle tendance a vu le jour sur le marché de l’emploi: vivre au sein de son entreprise. Souhaiter bonne nuit à votre collègue, ça vous tente?

    Publié le 
    9 Octobre 2015
     par 
    Loreleï Michel

    Le travail est toujours la valeur principale dans notre société. Pour preuve, certains ont même décidé d’élire domicile au sein de leur entreprise. Peut-on y voir une nouvelle tendance ou, au contraire, ne s’agit-il que de rares exceptions?

    Un exemple en Suisse

    Le journal «Le Temps» s’est penché sur le sujet et a interrogé à cet effet Virginie LeMoigne, une business woman pas comme les autres. Elle est à la  tête de l’entreprise My Playground, une agence spécialisée dans la communication et les médias, située à Lausanne, qui est à présent devenue sa deuxième maison. C’est d’ailleurs légèrement gênée qu’elle avoue habiter parfois dans son bureau, plus particulièrement dans sa salle de conférence, où elle a installé un canapé-lit. Mais Virginie n’a pas pour autant délaissé sa vie familiale. «Mon mari, designer, et ma fille de deux ans me rejoignent», a-t-elle précisé au journal. Disposer de plusieurs logements est une manière d’être plus libre selon elle. Bon, il faut dire qu’elle a la chance d’avoir un environnement de travail plutôt agréable au sein d’une belle propriété du 20ème siècle. Donc , si votre lieu de travail ressemble davantage à un open-space, cette nouvelle tendance n’est pas pour vous, à moins que vous ne voyez pas d’inconvénients à souhaiter bonne nuit à vos collègues.

    Un air de futur

    Aux Etats-unis, le phénomène serait plus futuriste. La proposition venue tout droit de l’université de l’Utah: habiter à 100% dans son entreprise.  Pour ce faire, des boxs aux airs de chambres à coucher ont été aménagés pour les étudiants. Des boîtes imaginées et créées par le designer de Yazdani Studio, Mehrdad Yazdani. Outre leur espace privé composé d’un lit, d’étagères, d’une table basse et d’une trousse de secours, ils peuvent se retrouver dans des lieux communs (salon, cuisine, salle de bain).

    Pensez-vous que ce phénomène d’un nouveau genre risque de séduire un large public? Avec l’explosion du burn-out, il semblerait plutôt que le besoin de notre société soit tout autre. Marquer une séparation nette entre vie privée et travail plutôt que les reprocher davantage. 

    A lire également
    Courir, nager, boxer… L’activité physique est excellente pour briller en open space, révèle une étude.
    O
     cinq femmes habillées dans le style années nonantes
    Se sentir bien dans son activité professionnelle est primordial pour avancer dans la vie. Voici un test révélateur.
    O
    Voyage
    Vous aspirez davantage à des vacances plus green, sans (trop) de traînées de kérosène pour y arriver? Cette sélection de lieux est faite pour v(n)ous.
    O
    Cuisine
    «Est-ce que cette branche de céleri m'apporte de la joie..?»
    O
    Cuisine
    Dans les Grisons, une ferme salmonicole durable offre un poisson de qualité qui se retrouve sur la table des restaurants.
    O